jeudi 26 mai 2011

7 scientifiques arrêtés pour ne pas avoir prédit un séisme en Italie

Le 6 avril 2009, un séisme de magnitude 6.8 a secoué le centre de l'Italie, avec un épicentre dans la région de L'Aquila, réduisant la ville médiévale à un tas de pierre. Plus de 300 personnes y ont trouvé la mort.

Les scientifiques et géologues avaient enregistré un millier de secousses depuis décembre 2008, avec une trentaine d'une magnitude de plus de 3.5. Dans une zone géologiquement active, il s'agit d'un événement habituelle et les scientifiques avaient déjà observé le même phénomène précédemment, sans pour autant que cela se traduisent par un tremblement de terre par la suite.

lundi 23 mai 2011

Volcanisme en Islande - Éruption volcanique de Grimsvotn du 21 mai 2011

Plus d'un an après l'éruption du volcan Eyjafjallajökull en Islande, un autre volcan fait les manchettes dans les derniers jours. Le volcan Grimsvotn,situé dans le sud du pays, est l'un des volcans les plus actifs sur l'île et est entré en éruption le 21 mai 2011, après avoir été calme depuis 2004. La force et l'intensité de l'éruption est plus grande que celles de l'an dernier.

Contrairement au l'éruption volcanique de Eyjafjallajökull, la fumée et les cendres projetées par Grimsvotn n'affectent que l'aviation locale parce que les vents soufflent en direction Nord-Ouest, vers le Groenland.

Islande, un cas unique

lundi 16 mai 2011

Tremblement de terre en Espagne du 11 mai 2011

Un séisme de 5.1 a frappé le sud-ouest de l'Espagne, détruisant plusieurs maisons et bâtiments dans la région de Murcia, le 11 mai dernier. Cet événement a une grand importance dans la compréhension de la géologie de la région du sud de l'Europe et du nord de l'Afrique.

La plaque continentale de l'Eurasie, sur laquelle repose l'Espagne, glisse le long de la plaque de l'Afrique qui se déplace vers le Nord-Ouest, par rapport à la plaque Eurasienne. Par contre, en géologie, les choses ne sont jamais aussi simple.

Actualités géologiques du 15 mai 2011

Fuite importante de pétrole en Alberta - mise à jour

Les efforts de nettoyage de la fuite de pétrole du 29 avril ont été interrompus à la suite d'un feu de buisson à une dizaine de kilomètre du site du déversement. La force des vents poussent le feu de un kilomètre par heure. Environ 37% du pétrole a été récupéré jusqu'à présent.

Le nettoyage devrait reprendre dès que le feu sera sous contrôle.

Scholastic retire ses manuels de cours sur les sources d'énergie

Jusqu'à tout récemment, Scholastic publiait des manuels de cours sur les pours et les contres des différentes source de production d'électricité aux États-Unis. Cette étude était commanditée par l'industrie du charbon et ne touchait pas aux effets négatifs de la production de charbon.

Malgré que Scholastic jugeait que le matériel répondait aux standards de l'éducation national, plusieurs personnes se sont insurgées devant ce qu'ils considéraient comme une éducation biaisée.

Le charbon est disponible en très grande quantité aux États-Unis et est une des énergies les moins coûteuses pour la production d'électricité. Cependant, lorsqu'il brûle il dégage plus de gaz à effet de serre que n'importe quelle autre source d'électricité. De plus, l'impact de l'exploitation du charbon est non négligeable sur l'environnement, détruisant des montagnes et des cours d'eau, en plus de causer plusieurs milliers de morts prématurés par année.

lundi 9 mai 2011

Fuite importante de pétrole en Alberta

Cette semaine, un très court article sur l'actualité pétrolière en Alberta.

Le 29 avril dernier, une des pipelines transportant du pétrole de la ville de Zama, dans le Nord-Ouest de l'Alberta, à Edmonton, a fuit et laissé écouler environ 28 000 barils de pétrole juste au nord de la ville de Peace River. Il s'agit de la fuite de pétrole la plus important en 35 ans en Alberta. L'information n'a été rendu public que le 7 mai, causant la colère des habitants de Little Buffalo, situé à 30 kilomètres de la rupture de la pipeline.

lundi 2 mai 2011

Les argiles sensibles au Québec

Le 11 mai 2010, une famille a perdu la vie lors d'un glissement de terrain survenu à St-Jude au Québec. Les argiles sensibles (quick clay) ont aussitôt été pointées du doigt.

Les argiles sensibles se retrouvent le long de la vallée du St-Laurent, dans le fjord du Saguenay et au Lac-St-Jean, en plus de la région d'Ottawa. Elles se retrouvent dans le lit de l'ancienne mer de Champlain, à ne pas confondre avec le Lac Champlain qui est un relent de cette mer.

Au Québec, les risques associés aux argiles sensibles sont plus importants que pour un tremblement de terre.