mardi 19 juillet 2011

Découverte de volcans sous-marins près de l'Antarctique

Le continent Antarctique dévoile ses secrets qu'au compte-goutte. La calotte glaciale qui le recouvre, sa position polaire et son isolation des autres continents conspirent à en faire un méconnu.

Plusieurs agences travaillent à cartographier le continent et les océans qui l'entourent, à analyser son climat et à étudier ses glaciers. L'une d'entre elle, le British Antarctic Survey, a publié la semaine dernière les résultats de la cartographie d'une région océanique près du continent.

Un archipel sous-marin



Au large des Îles Sandwich du Sud (un archipel inhabité situé environ entre la pointe de l'Amérique du Sud et la péninsule de l'Antarctique, mais environ à mi-chemin entre l'Amérique du Sud et l'Afrique), une série de volcans sous-marins ont été découverts. Au nombre de 12, certains d'entre eux ont une hauteur de 3 kilomètres au-dessus du plancher océanique. L'un des volcans s'approche à moins de 70 mètres de la surface de l'eau, dans une région de l'océan où les chartes maritimes indiquent des eaux profondes et sans danger.

De plus, plusieurs de ces volcans sont toujours en activités et ont montré des traces d'écroulements sur eux-mêmes. Un des volcans a été cartographié avec un cratère de 5 kilomètres de diamètre.

Ces résultats sont très importants dans l'étude de l'impact des volcan sous-marins sur les courants marins mais encore plus sur les possibilités de tsunamis créés par l'écroulement de l'un de ces volcans.

Cette chaîne de volcans sous-marins en forme de croissant n'avait pas été découverte plutôt à cause des conditions difficiles de l'océan Atlantique Sud (le froid, les courants marins, l'isolation). De plus, les images satellites ne sont pas aussi précises pour cette région puisque la majorité des satellites suivent une orbite qui croise le plus de zones habitées et l'Antarctique est bien souvent le laissé pour compte.

La cause des volcans sous-marins

La forme en arc de la chaîne de volcans sous-marins n'est pas dû au hasard. Ils sont situés sur la micro-plaque tectonique de Sandwich, l'une des plus petites plaques tectoniques. Elle est le résultat de la brisure de la plaque Scotia à l'Ouest et est bordée au Nord et à l'Est par la plaque de l'Amérique du Sud et au Sud par la plaque de l'Antarctique.

Comme la plaque de l'Amérique du Sud est plus froide que celle de Sandwich (plus on s'éloigne d'une dorsale, plus la roche refroidie), la plaque de l'Amérique du Sud glisse sous la plaque de Sandwich, créant la chaîne de volcans sous-marins sur la plaque de Sandwich, à environ la même distance du bord de la plaque de Sandwich.

Cependant, les mouvements relatifs entre la plaque Sandwich et celles de l'Amérique du Sud et de l'Antarctique sont calculés que par l'analyse des tremblements de terre dans la région. Il n'y a pas, pour l'instant, d'instruments qui permettent d'observer les mouvements directement.

Pour en savoir plus...

Article du British Antarctic Survey : http://www.antarctica.ac.uk/press/press_releases/press_release.php?id=1541
Une mine d'informations sur la plaque tectonique de Sandwich, avec une carte identifiant la profondeur des séismes (USGS) : http://earthquake.usgs.gov/earthquakes/eqarchives/poster/2006/20060820.php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire