mardi 2 août 2011

l'Île El Hierro - Première île à être autonome en électricité

Mise à jour du 4 octobre 2011 - Pour une mise à jour sur la série de séismes frappant l'île de Hierro depuis la mi-juillet, voir l'article du 4 octobre " L'île de Hierro - Éruption potentiel du volcan? ".

Contrairement aux autres articles sur ce site, celui-ci ne comporte que très peu de géologie. Je saute plutôt dans le domaine environnemental.

L'ïle El Hierro (ou île du Méridien) est une des plus petites îles de l'archipel des Canaries (localisation), au large de l'Afrique. Comptant un peu plus de 10 000 habitants, cette île devait compter sur des génératrices alimentées au diesel pour subvenir aux besoins énergétiques de sa population.

Cependant, les choses ont changé cette année. L'île est devenue la première île au monde à n'utiliser que de l'énergie renouvelable pour parer à la totalité de ses besoins. Une centrale mélangeant l'énergie éolienne et l'énergie hydrolique a été construite, en plus d'utiliser sa position près de l'équateur pour utiliser l'énergie solaire.



Premièrement, la superficie de l'île est beaucoup trop petite pour qu'une rivière puisse fournir l'énergie nécessaire à faire fonctionner une turbine. Pour parer à ce problème, les ingénieurs ont décidé d'utiliser la topographie de l'île à leur avantage. Le cratère d'un volcan endormi, bref le sommet d'une montagne, est un réservoir naturel dans lequel l'eau peu être accumulé. Lorsque les besoins énergétiques de l'île seront moindre que ce que les éoliennes peuvent fournir, l'énergie non utilisée alimentera des pompes qui rempliront le cratère.

Lorsque l'énergie demandée dépassera la capacité des éoliennes et de l'énergie solaire, l'eau accumulé dans le cratère servira à alimenter des turbines. Bref, le cratère va agir comme une batterie pour l'île.

L'île El Hierro est un modèle pour d'autres îles qui pensent à se tourner vers l'énergie renouvelable pour compenser pour les coûts d'importation du pétrole et gaz.

Un peu de géologie (je ne peux pas m'empêcher de parler de géologie!)

L'île El Hierro est un île volcanique qui a été créée par trois coulées de lave successives.

Malgré sa proximité avec l'Afrique, l'île El Hierro a déjà affecté l'Amérique du Nord. Il y a environ 50 000 ans, un énorme glissement de terrain a créé un tsunami avec une vague de 100 mètres de hauteur qui a touché la côte est des États-Unis (d'après les estimations).

Ce glissement de terrain, qui a réduit de beaucoup la grosseur de l'île, a été causé par une série de tremblement de terre.

Depuis le 17 juillet 2011, une série de tremblement de terre de faible magnitude a été enregistrée par un séismographe dans la ville principale de l'île, Valverde. Le 21 juillet, des appareils ont été placé à différents endroits dans l'île pour analyser la situation. Entre le 20 et le 24 juillet, plus de 400 tremblements de terre ont été enregistrés, et plus de 320 séismes depuis le 27 juillet dernier.

Pour l'instant, les scientifiques ne savent pas s'il s'agit d'un réveil du volcan, celui qui est cru éteint et qui sert de réservoir pour l'énergie hydroélectrique de l'île.

Après tout, les volcans ne sont jamais vraiment éteint, comme on a pu le voir avec le volcan Nabro en Érithrée.

Pour en savoir plus...

Article sur les formes d'énergies utilisées à El Hierro (pdf, en anglais) : http://old.insula.org/islandsonline/El%20Hierro-1.pdf

Informations sur les tremblements de terre aux Canaries : http://earthquake-report.com/2011/07/28/earquake-activity-below-el-hierro-volcano-canary-islands-spain/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire