mardi 6 septembre 2011

Un volcan artificiel pour refroidir la planète - Quand les scientifiques imitent la nature

Cette article ne traite pas d'un sujet géologique per se, mais plutôt de la manière qu'un groupe de chercheurs tentent d'imiter un événement géologique, le volcanisme, pour contrôler le climat planétaire.

Bref aperçu des effets d'un volcan sur le climat

Après l'éruption du Pinatubo (Philippines) en 1991, la température de la Terre s'est refroidie de 0.5°C (1°F) pendant 3 ans. Ce refroidissement était dû à l'injection de SO₂ (dioxide de soufre) et de cendres dans la stratosphère qui bloquaient les rayons du soleil. Depuis, la température globale de la planète est retournée à la normale grâce à la dispersion de ce nuage de gaz.
De plus, les particules émises par le Pinatubo ont accéléré, pendant quelques temps, le processus de destruction de la couche d'ozone. Par contre, l'amincissement de la couche d'ozone (ou le célèbre "Trou") n'affecte en rien le climat de la planète. La conséquence est une augmentation des rayons UV qui peuvent causer des cancers chez l'humain, et plusieurs autres problèmes pour les plantes et animaux.

Un volcan artificiel

Des chercheurs anglais, soutenus financièrement par le gouvernement britannique et le Royal society, ont été inspiré par ce phénomène naturel pour développer un "volcan artificiel" qui permettrait de refroidir la planète sur commande.

Le principe est très simple. Un ballon, de 100 à 200 mètre de diamètre, suspendu à 20 km au-dessus du niveau de la mer, attaché par un tuyau à un bateau. Le tuyau permettrait d'injecter, directement dans la stratosphère, des particules capables de réfléchir les rayons solaires et ainsi refroidir la planète. Grâce au tuyau, la quantité de particules pourraient être adaptée aux besoins.

Les premiers tests vont être effectués en octobre, à une hauteur de 1km et seulement de la vapeur d'eau sera injectée pour l'instant. Au long terme, l'équipe de chercheurs voudraient tester l'impact de différents aérosols dans la stratosphère.

Pour cette équipe de chercheurs, leur objectif est de tout simplement recréer l'effet des volcans sur le climat, mais de façon contrôler. Il s'agit du plan "B" si le pays est incapable de réduire ses émissions de gaz à effets de serre. Pour d'autres scientifiques, le projet n'a pas de raison d'être puisque l'impact global sur les pluies et les conséquences au long terme d'un réfléchissement des rayons du soleil n'a pas été étudié et pourraient causer plus de problème que la situation actuelle.

De plus, même si l'injection de particules dans la stratosphère est réussi et que le réchauffement de la planète par les rayons du soleil est contrôlé, la quantité de CO₂ dans l'atmosphère ne changera pas et continuera le réchauffement planétaire.


Pour en savoir plus...

Explications de l'éruption du Pinatubo en 1991 (USGS)

Contrer le réchauffement de la planète par un volcan artificiel

Effets des volcans sur le climat, gaz à effets de serre et ozone

L'état du "Trou" dans la couche d'ozone en temps réel


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire