mardi 25 octobre 2011

Séisme de Turquie - 23 octobre 2011

Dimanche le 23 octobre à 13:41 (heure locale), l'est de la Turquie a été touché par un tremblement de terre avec une magnitude de 7.2. Depuis, plus de 35 répliques avec une magnitude supérieure supérieure à 4. La ville la plus proche de l'épicentre est Van et se trouve à

Bien que cet événement ait causé beaucoup de morts, de blessés et de dommages, la Turquie n'est pas étrangère aux tremblements de terre et d'autres vont survenir dans le futur.
Source : USGS
Géologie

La situation géologique de la Turquie rend ce pays vulnérable aux secousses sismiques. Le dernier tremblement de terre d'une magnitude supérieure à 7 a eu lieu en 1999, mais dans le Nord-Ouest du pays.

La Turquie se retrouve à la jonction de plusieurs plaques tectoniques. La majorité du pays fait parti du "Bloc Anatolien" qui est coincé entre la plaque Eurasienne et la plaque Africaine. Les chaines de montagnes qui couvrent le pays font généralement parti de la série de montagnes bordant le sud de la plaque Eurasienne de ouest en est, en passant par les Alpes, la Turquie est les Himalayas à l'est.

Source : BBC News
"Why Turkey suffers earthquake misery", 8 Mars 2010
Pendant longtemps, le bloc Anatolien était considéré comme faisant partie de la Plaque Eurasienne au Nord. Récemment, avec les mesures effectuées sur le terrain (observation, mesure des mouvements du sol, sismique), le bloc Anatolien a gagné le statut de microplaque.

La plaque Arabique se déplace vers le nord et pousse la plaque Anatolienne dans un mouvement anti-horaire et avec un mouvement général vers l'ouest (elle est bloquée au nord par la plaque Eurasienne le long d'une faille transformante où les deux plaques glissent l'une contre l'autre). Du côté sud, la plaque Africaine glisse sous la Turquie.

Le séisme du 23 octobre dernier s'est produit le long de la frontière entre la plaque Arabique et la plaque Eurasienne, le long de la déformation "Bitlis-Zagros". La plaque Arabique glisse sous la plaque Eurasienne et c'est un déplacement dans ce mouvement qui a probablement causé le séisme principal.

Comme pour tous les séismes importants, plusieurs répliques se font sentir sur plusieurs jours, voir plusieurs semaines après le premier séisme.

Pour en savoir plus...

Géologie de la Turquie : Geology of Turkey, A Synopsis

mardi 18 octobre 2011

La zone sismique de New Madrid - un survol

Le 23 août 2011, un séisme a secoué la Virginie (voir l'article original). Plusieurs personnes ont aussitôt cru qu'il s'agissait de la zone séismique de New Madrid qui s'activait.

Malheureusement, la zone de New Madrid (ZSNM) est toujours active, même si ce n'est pas elle qui était en cause lors du séisme de la Virginie. Localisée dans la vallée du Mississippi, cette zone est célèbre pour être le lieu de 4 des plus importants tremblements de terre en Amérique du Nord. De plus, ces quatre séismes se sont produits entre le 16 décembre 1811 et le 7 février 1812.

lundi 10 octobre 2011

Prédire les éruptions volcaniques

Au cours des dernières mois, plusieurs volcans ont fait les manchettes. Certains ont connu une période d'éruptions volcaniques, avec tous les problèmes que cela a entraînés (Grimsvotn en Islande, Puyehue-Cordon Caulle au Chili, Nabro en Érythrée) et d'autres n'ont que menacé d'entrer en éruption (Mont Hekla en Islande).

Contrairement à la sismique, plusieurs études dans les dernières années permettent maintenant aux volcanologues de prédire si un volcan va ou non entrer en éruption. Le seul problème est la contrainte de temps. Les prédictions ne sont pas assez avancé pour dire si l'éruption aura lieu dans deux semaines ou trois mois, mais elles peuvent avertir la population locale d'évacuer à quelques heures de l'éruption.

Aujourd'hui, des volcanologues ont annoncé que le volcan el Hierro pourrait déjà être en éruption, basé sur des changements dans les séismes enregistrés.

mardi 4 octobre 2011

L'île de Hierro - Éruption potentiel du volcan?

Mise à jour - 25 juin 2012


Le nombre de séisme d'une magnitude supérieure à 2.0 a atteint un sommet aujourd'hui avec 88. Ceci pourrait impliquer une nouvelle éruption. Le 6 octobre 2011 avait enregistré 88 séismes.


Les premières analyses des épicentres des séismes montrent un cheminement du magma du nord jusqu'au sud-ouest de l'île, en passant sous le vieux volcan situé sur l'île. Pour qu'une nouvelle éruption se produise dans le volcan sous-marin en développement depuis 2011, le magma doit encore se déplacer vers le sud. earthquake-report


Mise à jour - 14 novembre 2011


L'éruption sous-marine continue toujours. Le sommet du nouveau volcan en formation est à environ 70 mètres de la surface, mais il projette des colonnes d'eau à plus de 20 mètres au-dessus du niveau de la mer. Dans les derniers jours, des roches ont également été projetées dans ces colonnes. Une analyse des débris rocheux par les experts montrent le potentiel explosif du volcan.


Sous l'île de Hierro elle-même, les secousses sismiques harmoniques sont toujours présentes et indiquaient que le magma restait confiné en profondeur, à plus de 10 km. Cependant, dernièrement, les tremblements de terre sont de plus en plus superficiel indiquant une remontée du magma. Le risque volcanique de l'île se situe toutefois au nord, dans les eaux peu profondes autour de l'île.


Mise à jour - 14 octobre 2011


Des évidences d'éruption sous-marine ont été vu de l'espace. Une forte odeur de sulfure et des poissons morts à la surface de l'océan sont d'autres indications que l'éruption a présentement lieu. Les experts espèrent que cette éruption, qui a lieu par deux fissures dans le plancher océanique (à environ 1000 mètres sous la surface) va diminuer la pression dans le volcan et éviter une éruption plus dommageable à la surface de l'île. irishweatheronline 


Mise à jour - 12 octobre 2011


La situation continue d'être préoccupante. Les habitants du sud de l'île ont été évacuées vers le nord (la ville de La Restinga a été évacuée et les habitants ont passé la nuit dans une école dans la ville de Valverde) et le niveau de danger a été élevé à "Rouge". 


Les secousses harmoniques ont changé dans les dernières heures. Elles sont moins fortes qu'auparavant mais continue d'être présentes.