mardi 13 décembre 2011

Rétrospective 2011 - Les séismes (2ème partie)

L'année 2011 a été particulièrement marquante du côté des séismes. Pour certains, 2011 fut exceptionnelle pour la magnitude des séismes et pour leur localisation près des centres urbains. Voici donc un aperçu des séismes que 2011 nous a fait sentir. Cette liste omet plusieurs séismes, seuls les plus connus, exceptionnels ou uniques seront traités. Si vous croyez qu'un séisme devrait être présent dans cette liste, n'hésitez pas à laisser un commentaire.


Cette partie inclue les séismes survenus entre juillet et le 30 novembre 2011.


Juillet

Îles Canaries, El Hierro - 17 juillet

Malgré la faible magnitude des séismes à El Hierro, le 17 juillet 2011 marque le début d'une vague de petits séismes (plus de 10 000 séismes en 4 mois) qui a secoué l'île de El Hierro. Ces séismes sont associés à la formation d'un volcan (et possiblement d'une nouvelle île) au sud-ouest de El Hierro. Ce volcan est le résultat du point chaud des Canaries.

La surface du volcan n'est plus qu'à moins de 200 mètres de la surface de l'océan.
Source : CHF News
Depuis le mois de septembre, les séismes se sont calmé mais le volcan continue de se former. En fait, les sismographes continuent d'enregistrer les ondes harmoniques associées aux volcans. (Pour plus d'informations sur les ondes harmoniques, voir l'article sur la prédiction des éruptions volcaniques.)

Voir l'article original de Simplement Géologie.

Kirghizistan, Fergana - 19 juillet

Le séisme de 6.1 est localisé sous les montagnes Pamir, à la frontière entre le Kirghizistan et l'Ouzbékistan. Au nord des montagnes Pamir se situe la vallée de Fergana qui est partagée entre plusieurs pays.

Source : World Atlas
Ce séisme ne s'est pas produit le long d'une plaque tectonique mais plutôt le long de failles associées au mouvement de la plaque tectonique de l'Inde qui est toujours en collision avec la plaque Eurasienne. Cette situation a donné naissance à plusieurs chaines de montagnes, dont celle des montagnes Pamir Alay (ou monts Alaï).

Les monts Pamir Alay sont poussés vers le nord par la plaque Indienne, et chevauche le bloc de la vallée de Fergana (au nord). Le séisme a probablement eu lieu le long d'une faille "aveugle", une faille qui peut causer des séismes sans être visible à la surface. Cette zone n'est habituellement pas très active, avec seulement 3 séismes de magnitude supérieure à 5.5 dans les 40 dernières années. Le séisme du 19 juillet dernier est le premier à causer des pertes de vie (14 personnes, principalement en Ouzbékistan).
Source : USGS
Example d'une faille "aveugle" qui aurait pu causer le
séisme du 19 juillet au Kirghizistan

Août

États-Unis, Colorado - 22 août

Un séisme de magnitude 5.3, localisé près de Trinidad au Colorado, est survenu dans une région qui connait des tremblements de terre modéré. D'ailleurs, en 2001, le USGS a effectué une étude approfondie d'une série de séismes qui avait frappé la région en septembre 2001.

D'après la localisation, la profondeur et sa ressemblance avec les séismes de 2011, ce séisme ne serait pas relié à l'injection d'eau pour l'exploitation du méthane dans les sous-sols de la région. Il serait du à un mouvement le long d'une faille, malheureusement encore inconnue et peu étudiée, près de la zone sismique du Rio Grande.
Source : World Atlas
Voir l'article original de Simplement Géologie.

États-Unis, Mineral - 23 août

Le séisme d'une magnitude de 5.8 est survenu en début d'après-midi dans une zone qui n'est pas susceptible à d'importants tremblements de terre. Compte tenu de la géologie locale et sur toute la côte est du continent Nord-Américain, le séisme a été ressentit dans plus de 12 états américains et plusieurs provinces canadiennes.

Le séisme a eu lieu dans les Appalaches, une ancienne chaîne de montagne qui s'est créée de la même façon que d'autres chaînes de montagnes : par des collisions entre des plaques tectoniques continentales. Après un certain temps, ces processus se sont stabilisés, il n'y avait plus de collisions et les Appalaches se sont érodées.

Puisque les Appalaches ne sont plus sur une zone active, il est difficile pour les géologues de cartographier toutes les failles qui pourraient causer un séisme. En fait, ces failles ne peuvent être réellement délimitées qu'avec les données enregistrées lors de séisme, et plus il y a de séisme sur une faille, plus son processus et sa forme sont compris.

La côte est des États-Unis est couvertes de failles ayant un potentiel d'activité, mais la plupart sont recouvertes de sédiments, de végétations, d'eau, etc.

Dans le cas du séisme de Minéral, l'épicentre est situé dans la Zone Sismique de Viriginie Centrale. Cette zone enregistre plusieurs séismes de faibles magnitudes (non ressentis par la population) à tous les ans. Cependant, leur position et faible profondeur n'indique pas la présence d'une faille majeure et principale dans les régions, mais plutôt un "nuage" sismique.
Source : USGS
Les zones Rouge indiquent les régions ayant une plus grande probabilité sismique.
Voir l'article original de Simplement Géologie.

Septembre

Canada, Île de Vancouver - 9 septembre

L'Île de Vancouver, à l'ouest de la Colombie-Britannique, fait partie de la ceinture de feu du Pacifique. Cependant, pour une raison qui échappe encore aux géologues, la partie canadienne de la ceinture de feu (et nord-ouest des États-Unis) est relativement calme, avec seulement quelques séismes de faible magnitude.
Source : Ressources Naturelles Canada
Le séisme, d'une magnitude de 6.4, a été ressentit jusqu'à Vancouver mais n'a pas causé de dommage. Il a eu lieu près de la limite entre la plaque tectonique de l'Amérique du Nord et celle de Juan de Fuca. Plus d'une centaine de répliques ont été enregistrées dont le plus important, de 4.9, a eu lieu le 11 septembre.

Voir l'article original de Simplement Géologie.

India, Sikkim - 18 septembre

Le séisme de 6.9 s'est produit près de la frontière entre l'Inde et le Népal et a fait 111 morts. Plusieurs glissements de terrain ont eu lieu dans la région, bloquant des routes d'évacuation et retardant l'aide.
Source : USGS
La plaque Indienne est en collision avec la plaque Eurasienne au nord, un événement qui a donné naissance aux Hymalayas. Le séisme de Sikkim ne s'est pas déroulé à la limite entre les deux plaques, mais plutôt sur le long d'une faille transformante à l'intérieur de l'une de ces plaques. La profondeur du séisme (20 km) ne permet pas de savoir si le séisme a eu lieu à l'intérieur de la plaque Eurasienne ou de la plaque Indienne (la plaque Indienne glisse sous la plaque Eurasienne).

Octobre


Le séisme d'une magnitude de 7.1 a été suivit d'un deuxième séisme de 5.7 le 9 novembre. Il n'a pas encore été établi si le second séisme est une réplique du 23 octobre. Quelques bâtiments endommagés par le premier séisme se sont écroulé suite au deuxième, augmentant le nombre de morts et de blessés.
Source : Eastern Turkey Seismic Experiment
Iris Newspaper
Le séisme est localisé à la limite entre la plaque Arabique au sud et la plaque Eurasienne au nord. Cette géologie n'est qu'une simplification de ce qui se passe dans cette région. Plusieurs limites sont flous et la Turquie elle-même est souvent considéré comme une micro-plaque, le bloc Anatolien, coincé entre la plaque Eurasienne et la plaque Africaine.

La plaque Arabique glisse sous la plaque Eurasienne, dans un mouvement oblique vers le Nord-Est. Le séisme de Van s'est déroulé le long d'une faille bien connue et étudiée, la faille de Sitlis.

La Turquie se situe le long de plusieurs failles très actives qui, en se déplaçant, peuvent causer beaucoup de dommages et de morts.

Voir l'article original de Simplement Géologie.



Le tremblement de terre, de magnitude 6.9, près de Ica au Pérou, s'est déroulé près de la limite entre la plaque Sud-Américaine et la plaque océanique de Nazca. Celle-ci se glisse sous la plaque continentale et à l'endroit de ce séisme, la plaque Sud-Américaine absorbe une montagne sous-marine, la dorsale de Nazca.
Source : Caltech Tectonics Observatory
Puisque la chaîne de montagne sous-marine est très haute comparativement au plancher océanique, la pression exercée par la ride de Nazca contre la plaque continentale augmente plus rapidement qu'aux endroits où le plancher océanique est lisse. Le mouvement entre les deux plaques a donc certaines difficultés à s'effectuer et peut entraîner des séismes importants autour de cette zone.

Pour plus d'informations, voir l'article original de Simplement Géologie.

Novembre

États-Unis, Oklahoma - 5 Novembre

L'Oklahoma n'est pas étranger aux séismes, mais celui du 5 novembre, avec une magnitude de 5.6, est le plus puissant enregistré dans cet état.
Source : USGS
Une étude a été publié par le Oklahoma Geological Survey lorsque 43 séismes, entre 1 et 2.8 de magnitude, se sont produit à l'intérieur de 24 heures, au mois de janvier 2011. Les résultats de cet étude montrent que la corrélation entre l'arrêt de la fracturation hydraulique effectuée dans la région (pour l'extraction de gaz) et l'enregistrement de ces séismes pourrait exister. Cependant, la marge d'erreur causé par le manque de précision dans la localisation, la profondeur et d'autres paramètres, ne permettent pas de confirmer ou d'infirmer cette relation. 

En novembre, une autre vague de séisme a eu lieu, avec plusieurs petits séismes de plus en plus fort ayant précédé le tremblement de terre de 5.6. Contrairement aux séismes de janvier 2011, celui-ci est probablement dû à une faille visible. Même si Oklahoma est situé à l'intérieur du continent Nord-Américain, deux bloques continentales glissent l'un contre l'autre le long de la faille transformante de Wilzetta

Décembre

Cette section restera incomplète jusqu'à ce que le mois soit terminé.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire