mardi 20 décembre 2011

Rétrospective 2011 - Les volcans

En 2011, tout comme en 2010, l'éruption de plusieurs volcans a causé des problèmes aériens à cause des nuages de cendres et de débris émis. D'autres volcans se sont réveillés après plusieurs milliers d'années de dormance. Voici un aperçu de cinq volcans marquants de 2011.

Pour plus d'informations sur les types de volcan et les termes utilisés dans cet article, vous pouvez consulter "Le monde des volcans".


Etna, Italie, 15 janvier 2011 (début)

Depuis le 15 janvier 2011, le mont Etna est entré en éruption à plusieurs reprises, dont la plus récente éruption étant le 15 novembre dernier. Le mont Etna, un stratovolcan considéré comme un volcan de la Décennie.
Source : Geology.com
Un volcan faisant partie de la liste des volcans de la Décennie est un volcan qui est considéré dangereux pour la population locale, a déjà eu des épisodes géologiques destructrices et mérite d'être mieux étudié.

Dans le cas de l'Etna, il s'agit de l'un des volcans les plus actifs dans le monde, comme le prouve son état d'activités quasi constante en 2011. De plus, les sols fertils autour de sa base ont causé une agriculture très élevée, dans une zone à risque.

Le Mont Etna est un volcan de subduction où la plaque Africaine se glisse sous la plaque Eurasienne. Cependant, il y a certaines théories indiquant que l'Etna serait peut-être un volcan de point chaud.



Grimsvotn, Islande, 25 mai 2011

Le 25 mai 2011, le volcan Grimsvotn, le volcan le plus actif d'Islande, est entré en éruption, affectant le traffic aérien en Europe. Une particularité de ce volcan est la présence de la chambre magmatique directement sous un lac glacial qui occupe l'intérieur d'une caldéra.

Comme la plupart des volcans d'Islande, Grimsvotn est un volcan créé par le point chaud d'Islande associé à du volcanisme de dorsale. Dans cette région, la plaque de l'Amérique du Nord se sépare de la plaque Eurasienne.
Source : Ministère des Affaires Étrangères d'Islande

Puyehue-Cordon Caulle, Chili, 4 juin 2011

L'éruption du 4 juin dans le complexe volcanique du Puyehue-Cordon Caulle a eu lieu le long de la faille volcanique Cordon Caulle plutôt que sur le volcan Puyehue.
Source : Big Think
Moins de deux semaines plus tard, le nuage de cendre, emporté par des vents d'ouest très fort, a traversé  les océans Atlantique et Pacifique pour faire le tour de la Terre. En Australie et en Nouvelle-Zélande, le traffic aérien a été interrompu par le nuage.

Le complexe volcanique de Puyehue-Cordon Caulle consiste en une série de volcans et de failles volcaniques qui longe la côte ouest de l'Amérique du sud, dans les Andes. Il a été créé suite à la subduction de la plaque de Nazca sous la plaque de l'Amérique du Nord.

Nabro, Érythrée, 13 juin 2011 

Le volcan Nabro est situé dans la partie Nord de la vallée du Grand Rift Africain. Après une série de tremblements de terre, avec une magnitude maximale de 5.7, le volcan Nabro est entré en éruption dans la nuit du 12 au 13 juin, heure locale. Le Nabro est catégorisé comme un stratovolcan et près du point chaud de l'Afar au Djibouti.
Source : Google Maps

Une éruption volcanique dans cette région n'était pas une surprise, la vallée du Grand Rift Africain est parsemée de volcans et est secouée par des séismes sur une base régulière. Cependant, le volcan Nabro n'a jamais eu d'éruption volcanique connue (aucune trace d'éruption au cours des 10 000 dernières années, une période connue sous le nom de Holocène). Cependant, une caldera était présente à cette endroit (un ancien volcan effondré), mais la localisation du volcan l'empêchait d'être mieux étudié et reste encore, aujourd'hui, un mystère.

10 jours après l'éruption, des rapports en provenance de l'Érythrée indiquait le décès de 7 personnes causé par les coulées de lave. Pendant plusieurs jours, les avions dans la région ont été détourné compte tenu des nuages de cendres qui se sont rendu jusqu'en Égypte et Israël.

Depuis, très peu d'informations sur la situation au volcan Nabro sont parvenus jusqu'aux scientifiques. Seuls des images satellites fournies par la Nasa permette d'analyser l'activité volcanique de Nabro, qui était encore secoué par des secousses en septembre dernier, sans signe d'une nouvelle éruption.

El Hierro, Îles Canaries (Juillet - maintenant)

À partir du 17 juillet, une série de séismes à secouée l'île de El Hierro. Entre le 20 et le 24 juillet, plus de 400 séismes ont été enregistré. Ce n'est que le 10 octobre que les enregistrements sismiques montraient l'apparition des ondes harmoniques associées à des éruptions volcaniques.

Source : CHF News

Depuis cette date, les images satellites, les analyses de l'air et de l'eau du sud de l'Île de El Hierro ont confirmés une éruption sous-marine. Celle-ci fut, à certains moments, accompagnés de débris volcaniques éjectés au-dessus de la surface de la mer.

D'après des analyses subséquentes, le point le plus élevé de ce volcan ne serait qu'à 180 mètres sous la surface de la mer. Au mois de décembre, les séismes se sont calmés mais l'éruption n'est pas encore terminée.

Comme les autres îles de l'archipel des Canaries, ce nouveau volcan est le résultat du volcanisme du point chaud des Canaries sur la plaque Africaine.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire