mardi 28 août 2012

Séisme de El Salvador - 27 août 2012


Le 27 août 2012, un séisme d'une magnitude de 7.3 a sévit au large de la côte ouest de l'Amérique Centrale. Survenu à 111 km au large du El Salvador, le séisme s'est produit entre les plaques tectoniques de Cocos et des Caraïbes.

Le dernier tremblement de terre d'une magnitude supérieure à 7 ayant frappé la région remonte à janvier 2001 (M=7.7) qui avait causé plusieurs glissements de terrain. En août 1992, un autre séisme de 7.7 avait causé un tsunami localisé à l'Amérique Centrale.

Source : USGS
Tectonique

La plaque de Cocos se déplace vers le Nord-Nord-Est par rapport à la plaque des Caraïbes et se glisse sous celle-ci. Plus à l'ouest, sous l'océan Pacifique, la dorsale du Pacifique-Est sépare les plaques tectoniques de Cocos et du Pacifique, permettant à la plaque de Cocos d'être alimentée en nouvelle croûte océanique. Au sud, la plaque de Cocos est en contact avec celle de Nazca.

En fait, la plaque de Cocos, qui est considérée comme une plaque secondaire, est bordée par les plaques du Pacifique, Rivera, Amérique du Nord, Caraïbes et de Nazca.

Source : Geology - Arenal volcano
La plaque des Caraïbes est bordée par celles de Cocos, de l'Amérique du Nord, de l'Amérique du Sud et de Nazca. 

De son côté est, la plaque des Caraïbes chevauche celle de l'Amérique du Nord, donnant naissance à une série d'îles volcaniques actives (Petites Antilles).

La jonction des plaques océaniques des Caraïbes et de Cocos a donné naissance à l'Amérique Centrale et à ses nombreux volcans (Mont Fuego - NicaraguaMont Poas - Costa RicaSanta Maria - Guatemala, Izalco - El Salvador)

Origines

La plaque de Cocos partage ses origines avec les plaques de Explorer (à la hauteur de l'île de Vancouver), de Juan de Fuca (au large de la Colombie-Britannique et de l'Oregon), de Gorda (au large de la partie nord de la Californie), de Rivera (au sud de la péninsule de Baja), et de Nazca (au large de l'Amérique du Sud).

Source : Alberta Geological Survey
Au sud de la plaque de Gorda, la plaque du Pacifique n'est pas subductée par la plaque de l'Amérique du Nord
Source : NCEER Bulletin - The Manzanillo, Mexico Earthquake of October 9, 1995
Toutes ces plaques sont les derniers morceaux de la plaque océanique de Farallon qui a été subductée sous les plaques de l'Amérique du Nord, des Caraïbes et de l'Amérique du Sud. 

En fait, tout le long de la côte ouest des trois Amériques, la plaque du Pacifique n'est pas subductée (elle ne se glisse pas sous les Amériques) puisqu'elle se déplace vers le nord et vers l'ouest. La plaque du Pacifique, lorsqu'elle touche à la plaque Nord-Américaine, glisse contre celle-ci. Seuls les relents de la plaque de Farallon créent une fosse en se glissant sous les plaques "Américaines".
Source : IISEE
Les flèches représentent le mouvement relatif des plaques entre elles.
Pour en savoir plus...


mardi 21 août 2012

Volcan de l'Île Blanche, Nouvelle-Zélande

Depuis le 8 août 2012, l'Île Blanche présente des signes évidents d'une éruption volcanique. Entre le 27 et le 28 juillet, l'eau du lac au centre du cratère s'est élevée brusquement de 3 à 5 mètres après s'être progressivement vidé depuis le début de 2011. Le 4 et le 5 août dernier, une série de séisme associé à une éruption volcanique à secouée le volcan. Un cône de cendre s'est créé à l'endroit de l'éruption et a continué de cracher de la cendre volcanique depuis le 6 août.

White Island

Le Volcan de l'Île Blanche (White Island Volcano) est le volcan le plus actif de la Nouvelle-Zélande. Situé à 48 kilomètres de la côte est de l'Île Nord, il s'agit du seul volcan marin du pays et est situé au nord de la ligne volcanique de Taupo, une ligne qui s'est créé grâce à la subduction de la plaque du Pacifique sous la plaque Australienne. Plusieurs autres volcans sous-marins se retrouvent plus au nord de White Island, mais aucun ne fait surface.
Source : GNS Sciences
Cette ligne volcanique prend son nom du lac Taupo qui, il y a 26 500 ans, a été le lieu de l'éruption Oruanui, la plus importante éruption volcanique des 70 000 dernières années. Classifiée comme une éruption de type 8 sur l'Index d'Explosion Volcanique, elle se situe dans la même catégorie que les explosions de Toba (il y a 76 000 ans) et de Yellowstone (il y a 1.3 millions d'années).
Source : USGS
L'Île Blanche est un stratovolcan, c'est à dire un volcan qui s'est créé en alternant des couches de cendres volcaniques et des couches de lave. Le planche du cratère de l'Île Blanche se situant sous la surface de l'océan, l'eau se glisse facilement dans les fissures du volcan. L'eau ainsi chauffée permet une éjection de vapeur constante.

L'Île Blanche, de par sa position et de son type d'éruption, pourrait connaitre des épisodes d'éruptions massives dans le futur.


Pour en savoir plus...
Taupo Lake Geology (GNS sciences)
Description des volcans de Nouvelle-Zélande

lundi 13 août 2012

Séismes de Tabriz, Iran - 11 août 2012

Le 11 août 2012, deux séismes (d'une magnitude de 6.4 et 6.3) ont secoué la nord-ouest de l'Iran. Ces deux séismes ce sont produits en un peu plus de 10 minutes l'un de l'autre. Plus de 300 personnes y ont trouvé la mort, faisant de ces séismes les plus meurtriers depuis le début de l'année.

Les secousses ont été ressenties jusque dans les provinces de l'est de l'Azerbaijan, détruisant totalement une douzaine de villages situés dans les montagnes.

Source : USGS
La ligne pourpre représente la frontière entre la plaque tectonique Arabique (au sud) et  la plaque Eurasienne (au Nord).
L'Iran est situé à un endroit géologiquement très actif. Plusieurs séismes importants ont frappés le pays, dont celui du 26 décembre 2003 (le séisme de Bam, dans le Sud-Est du pays) qui a fait plus 30 000 victimes.

Tectonique de l'Iran


L'Iran se situe principalement sur la plaque tectonique Eurasienne, à l'exception de sa région sud-ouest qui repose que la plaque Arabique.

La plaque Arabique est subductée sous la plaque Eurasienne, ce qui a donné naissance à plusieurs chaines de montagnes, dont les Zagros dans le Sud-Ouest du pays (les Zagros s'étendent jusqu'en Iraq), et les Alborz dans le Nord du pays (elles sont situées au Sud de la mer Caspienne et forment une frontière naturelle avec le Turkménistan au Nord-Est). 

Malgré la distance entre la frontière tectonique et la chaine de montagnes Alborz, celle-ci contient plusieurs volcans potentiellement actifs, dont le mont Damavand, le plus haut sommet de l'Iran, situé au sud de la mer Caspienne.

Entre ces deux chaines de montagnes, le plateau Iranien est entrecoupé de plusieurs failles associées au déplacement des deux plaques tectoniques.

Source : The Geological Society of America
Late Cezonoic Shortening in the West-Central Alborz Mountains, northern Iran, by combined conjugate strike-slip and thin-skinned deformation.
La région affectée par les deux séismes du 11 août se situe dans les montagnes Alborz, proche de la frontière de la Turquie. En fait, les séismes ont eu lieu à environ 300 kilomètres du séisme de 7.1 du 23 octobre 2011, en Turquie, qui avait fait plus de 600 victimes et plusieurs dommages dans l'est de la Turquie.

Vue la faible profondeur du séisme (environ 10 kilomètres), le tremblement de terre est probablement dû à un mouvement le long de l'une des multiples failles qui traversent la région (près ou sur la faille de Tabriz Nord, une faille transformante) et qui permettent de faciliter le glissement de la plaque Arabique sous la plaque Eurasienne.

Pour en savoir plus...


Major Active Faults of Iran - Une carte du pays indiquant la localisation des failles majeures. Pas besoin de lire l'anglais ou le Farsi.