mardi 4 septembre 2012

Séisme de Sulangan, Philippines - 31 août 2012

Un séisme d'une magnitude de 7.6 a secoué le sud-est des Philippines le 31 août 2012. Ce tremblement de terre, survenu au large de l'île de Mindanao, a créé un tsunami de 50 centimètres le long de la côte est des Philippines. Depuis, environ 35 répliques d'une magnitude supérieure à 4.5 ont eu lieu dans cette région.

Source : USGS
Séisme du 31 août (plus gros cercle jaune) et ses répliques (informations prises le 3 septembre 2012 à 13h,  heure du Pacifique)
Malgré la localisation sur la Ceinture de Feu du Pacifique, cette région des Philippines subit rarement des tremblements de terre de cette importance. Le dernier séisme d'une magnitude semblable à secouer cette zone de subduction s'est produit en octobre 1975 (M=7.6). Cependant, le reste du pays est fréquemment secoué par des tremblements de terre (Luzon, M=7.8, juillet 1990 ; Ouest de Mindanao, M=7.3, 7.6, 7.4, 23 juillet 2010, etc.)

Tectonique des Philippines (un résumé)

Comme toutes les régions touchées régulièrement par des tremblements de terre, la tectonique des Philippines est complexe.

À l'est des Philippines, la plaque tectonique océanique des Philippines glisse sous l'archipel des Philippines (créant la fosse des Philippines). À l'ouest, la plaque Eurasienne glisse également sous l'archipel (formant la fosse de Manille).
Source : Volcano World
Les différentes couleurs indiquent les différentes plaques tectoniques de la région.
Au centre, des blocs d'accrétions, d'origine volcanique pour la plupart, qui glissent les uns contre les autres le long de failles transformantes. Ce mélange de plaques tectoniques convergentes et de blocs pressés entre les deux a donné naissance à plusieurs volcans actifs (Mayon, Pinatubo, Bulusan, Taal, etc.)

Cet ensemble tectonique complexe prend le nom de "Ceinture Mobile des Philippines".

Source : Pierre-André Bourque
Exemple d'un prisme d'accrétion : les sédiments provenant de l'érosion et de coulées volcanique se déposent à la jonction entre deux plaques tectoniques et ne réussissent pas à passer sous la plaque chevauchante. Ces sédiments peuvent se solidifier et former des blocs d'accrétions.
Puisque l'archipel des Philippines est localisé dans une zone à risque de typhons et de moussons, un tremblement de terre ou une éruption volcanique peut rapidement entraîner des glissements de terrain dangereux.

Le séisme du 31 août 2012 a eu lieu profondément dans la plaque de la Mer des Philippines, mais à un endroit où elle n'est pas encore subductée sous l'archipel des Philippines.

Source : Philippine Institute of Volcanology and Seismology
Aperçu des failles et fosses des Philippines. Les lignes pourpres représentent les zones de subduction (l'archipel chevauche les plaques tectoniques environnantes) et les lignes rouges représentent les failles transformantes.
Pour en savoir plus...

Philippine Institute of Volcanology and Seismology
USGS
Mindano earthquakes report (2010)

Kiblawan, Davao Del Sur, Île de Mindanao, Philippines
Juillet 2008



Aucun commentaire:

Publier un commentaire