mercredi 27 mars 2013

Présence d'argiles et de minéraux hydratés sur Mars

Cette semaine, Simplement Géologie fait à nouveau un tour sur la Planète Mars. 

Le Robot Curiosity

Le robot Curiosity, un robot de la grosseur d'une petite voiture envoyé vers la planète Mars le 26 novembre 2011 et qui a atterrit sur la planète dans la nuit du 5 au 6 août 2012 (en Amérique du Nord), a pour mission d'en apprendre plus sur les conditions environnementales qui ont façonnée la surface de la planète. Ces informations sont vitales à déterminer si Mars a déjà pu abriter des formes de vie.

Pour en savoir un peu plus sur Curiosity, vous pouvez consulter l'article de Simplement Géologie du 16 octobre 2012, ou aller sur le site de la NASA.

Source : NASA
Dernières découvertes

Le 12 mars 2013, la NASA a indiqué que les résultats d'analyse des roches par Curiosity confirment la présence d'éléments importants au développement de vies microbiennes comme celles retrouvées sur Terre.
Ces éléments (sulfure, nitrogène, hydrogène, oxygène, phosphore and carbone) ont été retrouvés dans une roche pulvérisée par Curiosity, dans la Baie de Yellowknife. Cet endroit est considéré comme un ancien ruisseau et présente des roches particulières à des périodes humides, comme des mudstones et des argiles.
D'ailleurs, une autre analyse de Curiosity a permis de découvrir une forme particulière de minéraux ayant de forts liens avec l'eau : les hydrates.

Les Argiles, les hydrates et leurs liens avec l'eau

Les Hydrates
Lorsqu'un minéral entre en contact avec de l'eau, sa structure moléculaire (sa composition) peut changer pour faire entrer l'eau dans sa formule chimique. C'est minéraux sont dits : hydratés.
En fait, le minéral va absorber l'eau entre ses molécules dans un processus réversible, c'est à dire qu'en chauffant le minéral, ou en diminuant la pression, le minéral va recracher son eau.
La présence d'hydrate permet donc de dire qu'il y a de l'eau sur Mars, mais à l'intérieur des minéraux, chose seulement possible si de l'oxygène et de l'hydrogène ont déjà été présent sur cette Planète.

Exemple

Le Borax ( Na2(B4O5)(OH)4·8H2O ) est un hydrate qui se dépose dans des évaporites (dépôts de roches lors d'une évaporation intense de l'eau qui tenait les minéraux en solutions) et qui se retrouvent souvent en solution dans les sources chaudes. (Note, ceci est un exemple d'un hydrate et ne correspond pas aux minéraux retrouvés sur Mars)
Source : Mindat


Les Argiles
Une argile, dans un sens géologique, est composée de très fines particules de Silicate d'Aluminium (avec du magnésium et du fer) hydratés. Ainsi, leur formule chimique inclue du H2O.
L'argile est donc un ensemble de fragments de micas, smectite, vermiculite, chlorite, etc. La quantité de Silicate (SiO2) par rapport aux autres composants dans la formule chimique indique à quel groupe de Silicate d'Aluminium (phyllosilicate) le minéral appartient.
De plus, dans les argiles, les pyllosilicates peuvent permettre à l'eau d'être gardée dans des pores de la structure en restant à la surface des fragments de phyllosilicates. La quantité d'eau pouvant être absorbée par l'argile détermine si l'argile aura une texture solide ou liquide.
La présence d'argiles de sens géologique permet, tout comme la découverte des minéraux hydratés, de confirmé que de l'eau était présente sur la planète Mars à un moment dans son histoire.

Cependant, la confirmation d'eau à l'échelle moléculaire sur Mars ne permet pas, jusqu'à maintenant, de dire que la vie existait sur cette planète, seulement que les éléments nécessaire à la vie telle que nous la connaissons y étaient présents.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire