mardi 28 mai 2013

Séisme de Okhotsk, Russie Orientale - 24 mai 2013

Le 24 mai 2013, un séisme de 8.3 localisé sous la mer de Okhotsk a frappé la Russie. Cette région est située entre la péninsule du Kamchatka et la Russie continentale.
Source : USGS
Malgré l'importance de ce séisme, la profondeur à laquelle il s'est produit (environ 600 kilomètres) a limité les dommages et n'aurait pu causer de tsunami.

Dans cette région, la plaque du Pacifique glisse sous le bloc de Okhotsk (qui est souvent attaché à la plaque Nord-Américaine) le long de la zone de subduction de la fosse de Kuril-Kamchatka. Au milieu de la mer d'Okhotsk, qui représente approximativement le bloc de Okhotsk, la plaque du Pacifique se retrouve très profondément sous le bloc de Okhotsk comme le représente la prochaine figure.

Source : USGS
Les lignes rouge, jaune, turquoise et bleu représente la profondeur des séismes où les rouges représentent ceux près de la surface et les lignes bleus ceux à plus de 600km de profondeur.
Ces lignes donnent un aperçu de la profondeur de la plaque du Pacifique sous la mer de Okhotsk.
Le séisme a été causé par le bris soudain de la plaque du Pacifique qui se désagrège dans le manteau grâce à la chaleur et la pression exercées sur la croûte océanique sous la croûte terrestre du bloc de Okhotsk. En fait, les séismes permettent aux géologues de déterminer l'endroit où se trouve la plaque subductée.

De plus, grâce à la profondeur où a eu lieu le séisme, aucun mouvement important vertical de la croûte océanique n'a été déclenché, ce qui aurait pu initier un tsunami. En fait, une alerte au tsunami avait été annoncée pour être levée quelques minutes plus tard.

Des vibrations causées par le séisme ont été ressenties jusqu'à Moscou.

Pour en savoir plus...
Russian Far East Hit By Okhotsk Earthquake; Tsunami Alert Lifted
Volcan Shiveluch et bloc d'Okhotsk - Simplement Géologie

mardi 14 mai 2013

Actualités de la semaine - 7 au 14 mai 2013

Séisme

Minab, Iran - 11 mai 2013

Le 11 mai 2013, un séisme de 6.0 a frappé la région de Minab, dans le sud de l'Iran. Ce séisme a été suivi de plusieurs répliques dans les jours suivants.
Source : USGS
Un séisme de 7.8 avait frappé une région un peu plus à l'est le 16 avril 2013. Malgré la proximité entre ces deux événements, les mécanismes derrière ces deux séismes sont différents.
Zone de Subduction de Makran entre la plaque Arabique et la plaque Iranienne (Asia sur cette image). Les lignes rouge représentent des zones de collisions continentales.
Source : Allochthonous Highly
Le séisme du 11 mai s'est déroulé derrière la ligne de Makran (une zone de subduction de la plaque Arabique sous la plaque Iranienne), mais à la limite orientale d'une zone affectée par la collision de la plaque Arabique contre la plaque Iranienne. Cette collision a donné naissance à la chaine de montagnes des Zagros.
La profondeur du séisme (14km) est relativement peu profonde et rejette l'hypothèse du bris de la plaque subductée. Ainsi, ce séisme semble être associée à la collision des deux plaques continentales de la région (Iranienne et Arabique). 
Contrairement à ce séisme, celui du 16 avril s'est déroulé à une profondeur de 70km, faisant croire au bris de la plaque subductée plutôt que d'un mouvement plus près de la surface.

Volcan
Volcan Mayon - Philippines

Le 7 ami 2013, le volcan Mayon est entré en éruption. L'explosion a causé une colonne de cendres et de débris volcaniques de 500 mètres de hauteur. Malgré cette éruption, les autorités du pays ont gardé le niveau de l'alerte à 0, signifiant qu'aucune éruption magmatique (coulée de lave) n'est prévue.
Cette éruption à fait 5 morts et 9 blessés parmi des touristes visitant le sommet. 
Source : Global volcanism Program
Le volcan Mayon, situé sur l'île de Luzon, est le volcan le plus actif du pays et ses éruptions et coulées de lave se produisent constamment à partir d'une seule cheminée volcaniques, donnant la forme classique et symétrique d'un stratovolcan.
Source : Longhillvolcanoes