mardi 30 juillet 2013

Les évaporites

Origines
Simplement, une évaporite est un dépôt d'un sel sur une surface. Comme elle ne provient pas directement d'un volcan et qu'elle ne subit aucune transformation, une évaporite entre dans la catégorie des roches sédimentaires.
Ces dépôts se produisent lorsqu'une saumure (une eau riche en sels) s'évapore plus rapidement qu'elle n'est alimenté en eau (de pluie, de ruissellement, etc), laissant derrière des structures néss des sels retrouvés dans cette eau. Les sels se cristallisent en couches successivent.
La saumure peut avoir deux origines principales : l'eau de mer, et l'eau de lac naturellement salée (non alimentée par une mer).

Utilisation des évaporites.
L'eau contient plusieurs sels en solution (dissout) et lors de l'évaporation de l'eau de mer, ils se cristallisent selon une séquence bien précise :
la calcite, -> ex. pour la neutralisation des sols acide
l'anhydrite, -> ex. neutralisation des sols acide, entre dans la composition du plâtre, source de souffre pour créé de l'acide sulfurique
le gypse, -> ex. ciment, plâtre
la halite, -> ex. sel
et la sylvite. -> fertilisant

L'eau de lac riche en sels peut donnée des évaporites riches en
borax, -> ex. produits nettoyants, détergent à lessive
sel d'epsom, -> ex. engrais, laxatif, soins de la peau
et trona. -> ex. adoucissant d'eau pour les piscine

Cependant, ces séquences de précipitation n'impliquent pas que tous les dépôts vont avoir plus de calcite que de halite, par exemple. Il ne s'agit que du moment où ces composés vont précipiter. De plus, plusieurs autres sels et minéraux peuvent être présents dans la saumure, donnant des compositions uniques à chacun des sites évaporitiques.


Des sites d'évaporites
Source : National geographic
Dépôts de sels sur les rives de la Mer Morte.
Source : National Geographic
Salar d'Uyuni, Bolivie
Plus grande surface salée sur Terre, ce salar est le résultat d'un ancien lac contenant du sel qui se serait élevé au-dessus du niveau de la mer avec la création de la Cordillère des Andes. Il ne reçoit aucun apport en eau à l'exception de la faible pluie dans la région. L'épaisseur du sel varie de 2 à 120 mètres.

mardi 23 juillet 2013

Séisme de la province de Gansu, Chine - 22 Juillet 2013

Un séisme de magnitude 5.9 (6.6 selon le Centre Géologique de la Chine) et suivi d'une importante réplique à 5.6, a frappé la Province de Gansu en Chine, près de la ville de Chabu. Ces séismes, localisés à l'intérieur de la masse continentale de la Chine, ont déjà fait plusieurs morts et des risques de glissements de terrain sont également présents, puisqu'il s'agit également d'une zone soumise à l'influence de la mousson. Les autorités font état d'au moins 89 morts et plusieurs structures endommagées.
Source : USGS
Malgré la localisation de ces séismes loin des zones sismiques classiques, le long des zones de subduction (comme au large du Japon) ou près des dorsales (comme au milieu de l'océan Atlantique), ils sont situés dans des zones à forts risques sismiques.
En fait, la province de Gansu est située dans la zone soumise à l'influence de la collision entre les plaques continentales de l'Inde, au Sud-Ouest, et de l'Eurasie. Cette collision, qui a créé, entre autre, les Himalayas et le plateau Tibétain, est également à l'origine de plusieurs failles servant à relâcher la pression de ce mouvement, et à rééquilibrer les forces en jeu.
Les deux séismes ont eu lieu sur une faille orientée NE-SO qui n'avait pas connu d'événement majeure depuis environ une centaine d'année. Pour les scientifiques de la Chine, ce séisme n'est pas une surprises, mais personne ne pouvait prédire quand il aurait lieu.

Pour en savoir plus...

mardi 16 juillet 2013

Séisme en Uganda - 2 et 3 juillet 2013

Trois séismes de magnitude variant entre 5.2 et 5.7 ont secoué le centre-ouest de l'Ouganda. Ces séismes étaient localisés sous le lac Albert qui chevauche la frontière entre l'Ouganda et la République Démocratique du Congo.
Source : USGS
Les points blancs indiquent la localisation des trois séismes
Ces séismes, malgré leur localisation à l'intérieur de la plaque tectonique Africaine, ne sont pas surprenant. En fait, ils sont situés dans l'axe ouest du Grand Rift Africain.
Source : Wikipedia
La ligne rouge représente les Branches Ouest et Est du Grand Rift Africain. Le Lac Albert est situé à l'extrémité Nord de la Branche Ouest.
Cette situation de rift cause un étirement de la croûte terrestre dans ces zones. Comme l'étirement n'est pas constant sur toute la longueur du rift, des failles transformantes se créent pour ajuster les mouvements d'un endroit à l'autre, ce qui donne une ligne divergente en zigzag.
Dans ces endroits, les séismes se produisent généralement le long des failles transformantes, là où les morceaux de croûtes terrestres glissent l'une contre l'autre.
Source : Earthquake-report
La zone bleue représente la zone d'étirement de la croûte, le point rouge indique une localisation fréquente d'un séisme dans une zone de rift (ou près d'une zone divergente). À remarquer, les "ridge" (dorsale ou zone le plus mince de la croûte) ne sont pas alignés.
Pour en savoir plus sur le Rift Africain, lire l'article original de Simplement Géologie.