mardi 24 septembre 2013

Les principes tectoniques - Collision, transformation et divergences - 2ème Partie

Les Frontières Divergentes
Général : Deux plaques tectoniques s'éloignent l'une de l'autre. Entre les deux, la croûte s'étire et s'amincit avant de s'effondrer et de faire place à de la nouvelle croûte océanique.

Les frontières divergentes se créent lorsque les mouvements de convection dans le manteau permettent une accumulation de chaleur directement sous la croûte. Cette chaleur permet la fusion de la roche formant la croûte, qui se bombe grâce à la dilatation de la roche.
Le mouvement de convection et le point où la chaleur remonte à la surface.
Lorsque ce phénomène a lieu sous une croûte continentale, il s'agit de l'amorce d'un rift, comme pour le Grand Rift Africain. La croûte va se soulever, s'étirer et s'amincir avant de s'affaisser.
La croûte terrestre s'affaisse et les bordures du rift s'éloignent l'un de l'autre.
Une fois la croûte affaissée, la chaleur permet aux deux morceaux de chaque côté de s'éloigner l'un de l'autre.  Après un certain temps, l'affaissement est suffisamment prononcé pour permettre à la zone de rift d'être envahi par l'océan.

Par la suite, lorsque l'étirement et l'affaissement de la croûte atteint sa limite, le magma va pouvoir faire surface entre les deux morceaux de plaque et de la croûte océanique va être fabriquée (comme le long de la dorsale Médio-Atlantique).

Les Frontières Transformantes
Général : Les plaques de part et d'autres de la frontière glissent l'une contre l'autre pour accommoder les mouvements des plaques.

Les frontières transformantes se retrouvent partout sur le globe terrestre, autant près des zones de subduction que près des dorsales et à la surface des croûtes.
En fait, toutes les frontières ne suivent pas de parfaites lignes droites. Elles sont coupées en segments qui sont séparés par des zones transformantes. Ceci permet aux mouvements des plaques de s'effectuer plus doucement car les failles transformantes servent de zone tampon entre les segments.
Les limites transformantes permettent d'adapter les mouvements des plaques entre elles.

Des séismes sont régulièrement le résultat d'un mouvement le long d'une faille transformante ce qui, sur le plancher océanique, ne cause généralement pas de tsunami car le sol ne se soulève pas, ne créant pas de vagues à la surface.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire