mardi 30 décembre 2014

Rétrospective 2014 - Octobre à Décembre 2014

OCTOBRE
Séisme de la Dorsale Est-Pacifique - 9 octobre.
Le 9 octobre 2014, deux séismes ont frappé la Ride Est-Pacifique, dans l'océan Pacifique. Ces deux séismes, de magnitude 7.1 et 6.6, se sont produits à 18 minutes d'interval. Une dorsale est une limite entre les plaques tectoniques où de la nouvelle matière est créée et se rajoute aux plaques de part et d'autres. Ceci pousse les plaques, donnant une frontière tectonique divergente où les plaques s'éloignent les unes des autres.
Source : USGS
La Dorsale Est-Pacifique sépare la plaque du Pacifique (à l'ouest) de plusieurs autres plaques :

  • Nord-Américaine (à la hauteur du Mexique)
  • Rivera (micro-plaque associée à la plaque de Cocos, centre du Mexique)
  • Cocos (Amérique Centrale)
  • Nazca (Amérique du Sud)
  • Antarctique
Les séismes du 9 octobre ont eu lieu près du point triple entre les plaques de Nazca, de l'Antarctique et du Pacifique. Malgré le nombre importants de séismes dans la région, le premier séisme du 9 octobre est le plus important à survenir dans la région depuis 1920.

Séisme de Intipuca, Nicaragua - 14 octobre
Le 14 octobre 2014, un séisme d'une magnitude de 7.3 a frappé la côte ouest du Nicaragua et du Honduras et la côte de El Salvador.
Source : USGS
Ce séisme est le résultat de la subduction de la plaque de Cocos (sous l'océan Pacifique) sous la plaque des Caraïbes (sur laquelle repose les pays de l'Amérique centrale).
La tectoniques du Nicaragua a été décrite dans un article précédent de Simplement Géologie du 27 août 2012.

NOVEMBRE
Séisme de Fiji - 1 Novembre 2014
Le 1er novembre 2014, un séisme d'une magnitude de 7.1 a frappé au large des îles de Fiji, à une profondeur de plus de 400km. Ce séisme s'inscrit dans le système tectonique de subduction de la plaque du Pacifique sous la plaque de l'Australie le long des fosses de Tonga et de Kermadec. Plus au sud, un renversement de ce mouvement à lieu dans les îles de la Nouvelle-Zélande.
Source : USGS
La zone du séisme se retrouve derrière la fosse de Tonga et fait partie de la ceinture de feu du Pacifique. À cet endroit, la plaque du Pacifique est subducté à une vitesse variant de 70mm/an (au sud de la fosse de Kermadec) jusqu'à 240mm/an (au nord de la fosse de Tonga, près des îles Samoa). Cette vitesse est la plus rapide des plaques tectoniques sur Terre et cause beaucoup d'activité sismique dans la région, et les magnitudes élevées ne sont pas rare. En 2009, un séisme de 8.1 a eu lieu au sud de Samoa causant un tsunami mortel.
Source : USGS
La profondeur du séisme du 1er novembre, et sa distance de la fosse, indique qu'il aurait eu lieu soit dans la plaque subductée du Pacifique ou dans la partie inférieure de la plaque de l'Australie.

Séisme de Kangding, Chine - 22 Novembre 2014
Le 22 novembre 2014, un séisme d'une magnitude de 5.9 a secoué la province de Sichuan, dans le sud-ouest de la Chine.
Source : USGS
Ce séisme entre dans le contexte de la collision entre la plaque tectonique de l'Inde et celle de l'Eurasie. Ce mouvement a causé la formation des Himalayas et de plusieurs chaines de montagnes dans les pays avoisinant l'Inde, ainsi que le soulèvement du plateau du Tibet.
Le séisme de Kangding s'est produit dans une vallée du plateau du Tibet. La faille de Longmenshan, qui sépare les Montagnes de Longmen (qui forment la bordure externe du plateau du Tibet) de la plaine de Sichuan, était en cause dans deux séismes importants dans les dernières années

  • Le séisme de Lushan (20 avril 2013) : magnitude de 6.6 (selon le USGS) 
  • Le séisme de Sichuan ( 12 Mai 2008) : magnitude de 8.0.

DÉCEMBRE
Séisme de Taïwan - 11 décembre 2014
Le 11 décembre 2014, un séisme d'une magnitude de 6.1 a frappé le nord de Taiwan, dans la mer de Chine Oriental.
Source : USGS
La Taïwan est situé près de la collision entre la Plaque des Philippines (à l'est, sous l'océan Pacifique) et la Plaque de l'Eurasie.  Au nord-est de la Taïwan, la plaque des Philippines glisse sous la plaque de l'Eurasie pour créer l'arc de Ryukyu et ses nombreuses îles (dont Okinawa). Au sud de Taïwan, c'est au tour de la plaque de l'Eurasie de glisser sous la plaque des Philippines.
Source : California Institute of Technologie  
Le séisme du 11 décembre s'est produit à la pointe formée par ces deux mouvements, derrière les deux fronts tectoniques.
Source : Stanford School of Earth Sciences

















mardi 23 décembre 2014

Rétrospective 2014 - Juillet à Septembre

JUILLET
Puerto Madero, Mexique - 7 juillet 2014

Le 7 juillet 2014, un séisme d'une magnitude de 6.9 est survenu sur la côte ouest du Mexique, tout près de sa frontière avec le Guatemala et à quelques kilomètres de la ville de Puerto Madero.
Source : USGS
Ce séisme, qui a fait 5 morts, entre dans le contexte tectonique de la Plaque de Cocos (sous l'océan Pacifique) qui glisse sous la Plaque de l'Amérique du Nord (sur laquelle repose le Mexique).
Source : Journal of Geosciences, 56 (2011), 105–140
Zone de Fracture d'Owen, Yemen - 19 juillet 2014

Le 19 juillet 2014, un séisme d'une magnitude de 6.0 a frappé dans l'océan Indien, au large de la péninsule Arabique. Ce séisme, qui a eu lieu à plus de 400km de la ville la plus proche, s'est produit à la frontière entre la plaque tectonique de l'Afrique (à l'ouest) et la plaque de l'Inde (à l'est).
Dans certaines publications, la plaque tectonique de l'Afrique porte le nom de Plaque Somalienne à cet endroit (causé par la séparation de la plaque de l'Afrique en deux le long du Grand Rift Africain).
Source :USGS
Le séisme a eu lieu sur une frontière transformante entre les deux plaques tectoniques, c'est à dire que les deux plaques glissent l'une contre l'autre. Cette zone prend le nom de Zone de Fracture d'Owen et se poursuit plus au nord en séparant la plaque de l'Arabie (à l'ouest) de la plaque de l'Inde (à l'est).
Source : Present Day Motion Along the Owen Fracture Zone and Dalrymple Trough in the Arabian Sea
Le séisme du 19 juillet a eu lieu dans la région E
Même si cet endroit est encore peu étudié, certaines particularités sont connues:
  • Par rapport à la plaque Eurasienne au Nord, les plaques de l'Arabie et de l'Inde se déplacent toutes les deux vers le nord.
  • La plaque de l'Arabie se déplace plus rapidement que la plaque de l'Inde, donnant un mouvement relatif de l'Inde vers le sud par rappoart à l'autre plaque
  • La Ride de Carlsberd se prolonge à l'ouest de la Zone de Fracture d'Owen vers le golfe d'Aden et prend le nom de Ride de Sheba (une des trois branches du point triple d'Afar qui fait parti du système du Grand Rift Africain)
AOÛT
Séisme de Bordj el Kiffan, Algérie - 1 août 2014
Le 1 août 2014, un séisme d'une magnitude de 5.6 a frappé le nord du pays, quelques kilomètres au large, sous la mer Méditérannée.
Source : USGS
Ce séisme a eu lieu le long de la frontière tectonique entre la plaque de l'Afrique (au sud) et la plaque de l'Eurasie (au nord). Cette frontière est convergente, c'est à dire que les deux plaques sont en collision. Celle-ci a provoqué la fermeture de la Méditéranée au fils du temps.
Le contexte tectonique de la Méditérannée est complexe et les frontières floues à certains endroits. La plaque de l'Afrique glisse sous le bassin de la Méditérannée, alors qu'à l'ouest de Gibraltar, la frontière entre les plaques de l'Eurasie et de l'Afrique est transformante où les deux plaques glissent l'une contre l'autre.
Source : Wikipedia Common Files
Aperçu de la tectonique de la Méditérannée.
Séisme de Orkna, Afrique du Sud - 5 août 2014
Le 5 août 2014, un séisme d'une magnitude de 5.5 a frappé l'Afrique du Sud, dans la ceinture minière du pays. Il s'agit du plus important séisme à avoir frappé le pays depuis le séisme de 6.3 en 1969.
Source : USGS
L'une des causes proposées pour ce séisme impliquait les mouvements associés au Grand Rift Africain dont le système descend de la point de l'Afra au nord du continent jusqu'au milieu du Mozambique, à l'ouest du Zimbabwe. Cependant, une autre hypothèse soulevée est celle d'un séisme causé par l'activité minière de la région.
En effet, certain des puits miniers vont jusqu'à 4 kilomètres de profondeur (l'épicentre du séisme se situe à 5km), mais le dynamitage à de telles profondeurs pourraient avoir affecté une faille dans la région.

Séisme de Abdanan, Iran - 18 août 2014
Le 18 août 2014, un séisme d'une magnitude de 6.2 a secoué l'ouest de l'Iran, près de sa frontière avec l'Iraq et le Koweit. Ce séisme est survenu à proximité de la limite tectonique entre la plaque de l'Arabie (à l'ouest) et la plaque de l'Eurasie (à l'est).
Source : USGS
La collision entre la plaque de l'arabie et la plaque de l'Eurasie a créé la chaine de montagne des Zagros que se partage l'Iraq et l'Iran. Plus au sud-est, près de la pointe d'Oman, la collision prend une composante de subduction le long de la fosse de Makran où la plaque de l'Arabie glisse sous la plaque Eurasienne. 
Ce changement est expliqué par la composition différente de la plaque de l'Arabie. En effet, le long de la collision de Zagros, les deux plaques tectoniques sont continentales, alors que passé le détroit de Hormuz (la pointe de la péninsule), la plaque Arabique est océanique.
Source : Crustal structure of the rifted volcanic margins and uplifted plateau of Western Yemen from receiver function analysis - Abdulhakim Ahmed and al. - Geophysical Journal International 
Autres séismes
Sésime de Napa, Californie, États-Unis - 24 août 2014

SEPTEMBRE
Séisme de Guam, îles Mariannes - 17 septembre 2014
Le 17 septembre 2014, un séisme d'une magnitude de 6.7 a frappé l'île de Guam, dans les Îles Mariannes, dans le Pacifique.
Ce séisme est le résultat de la fonte de la Plaque du Pacifique glissant sous la plaque des Philippines.
Source : USGS
Le séisme de Guam a été couvert par un article de Simplement Géologie du 23 septembre.

mardi 16 décembre 2014

Rétrospective 2014 - Volcans et découvertes

Volcans

Sinabung, Sumatra, Indonésie

Le volcan Sinabung, en Indonésie, est entré en éruption en septembre 2013, mais l'activité volcanique a continué toute l'année avec des éruptions en janvier, février et depuis octobre 2014. Un article de Simplement Géologie a été écrit sur ce volcan en janvier 2014.
Le volcan Sinabung se situe en haut à gauche de la carte
Ce volcan est situé sur l'île de Sumatra, en Indonésie, tout près de l'épicentre du séisme de Sumatra-Adaman de décembre 2004. Dans cette région, plusieurs micro-plaque existent pour accomoder les différentes forces et mouvements.
Au large de l'île de Sumatra, la plaque de l'Inde glisse sous la micro-plaque de Burma. L'île de Sumatra, tant qu'à elle, est séparée en longueur par une faille transformante le long de laquelle les volcans, dont Sinabung, se retrouvent.
Source : Smithsonian Institution - Global Volcanism Program
Kiso Ontake, Japon

Le 27 septembre 2014, le volcan Kiso Ontake, est entré en éruption sans aucun signe avant-coureur tel qu'une série de séismes ou un enflement. Ses deux dernières éruptions remontaient à 1991 et 2007 et avaient été mineures et non explosive. L'explosion de septembre 2014 fut une éruption phréatique où l'eau de surface entre en contact avec le magma et se transforme instantannément en vaper. Cette pression cause une explosion de la roche environnante.
Comme il n'y a eu aucun avertissement, plusieurs touristes faisaient un pélerinage au sommet du volcan, causant la mort de plusieurs d'entre eux.
Source : BBC.com
Le volcan Kiso Ontake, le deuxième plus haut volcan du Japon après le Mont Fuji, se situe dans une zone où trois branches d'arc volcanique se retrouvent.
Source : Volcano World
Le Mont Kiso Ontake est le résultat de la fonte de la plaque tectonique du Pacifique sous les plaques de l'Eurasie et des Philippines, en plus d'être à l'endroit où la plaque des Philippines glissent sous la plaque de l'Eurasie.
source : Nippon.com
Le Mont Ontake se retrouve au point triple des volcans de subduction de l'île du Japon.

Découvertes
  • Nouveau minéral : la Putnisite. Ce minéral a créé un nouveau groupe minéralogique par sa composition chimique unique qui regroupe plusieurs éléments ne se retrouvant pas ensemble dans un seul autre minéral.
  • Découverte d'un nouveau minéral terrestre : la Ringwoodite. Ce minéral, ayant la même composition chimique, mais une structure cristalline différente que l'olivine, n'avait été observé jusqu'à présent qu'au coeur de météorite, car elle ne peut se former qu'à l'intérieur de la croûte terrestre. Cette Ringwoodite a également confirmé que la zone de transition (endroit de se formation) contenait des particules d'eau microscopique.
  • Le minéral le plus abondant sur Terre reçoit finalement un nom : Bridgmanite. Même si ce minéral compose 38% du volume total de la Terre, il se retrouve dans le manteau inférieur et est donc extrêmement rare à la surface de la Terre. Il s'agit d'une version extra-dense d'un silicate de magnesium ferreux. Minéral stable à une profondeur de 670km sous la surface, c'est grâce à une météorite que le minéral a pu être étudié et obtenir un nom.
Autres
  • La mission Rosetta : L'orbiteur Rosetta a transporté l'atterrisseur Philae jusqu'à la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko pour en étudier la composition. Malheureusement, comme Philae a rebondit à la surface de la comète, elle s'est retrouvée dans l'ombre et ne réussira à charger ses batteries que lorsque la comète se rapprochera du soleil. Malgré tout, des analyses ont déjà été effectuées par l'atterrisseur.
  • New Horizon se réveille : le 6 décembre, la sonde New Horizon se réveille en vue d'étudier Pluton et ses lunes lorsqu'il les atteindra le 14 juillet 2015. Sa mission terminée, il continuera son chemin pour aller étudier d'autres corps céleste dans la ceinture de Kuiper, au-delà de l'orbite de Pluton.

mardi 9 décembre 2014

Rétrospective 2014 - Avril à Juin

Avril

Séisme de Iquique, Chili - 1er avril

Le 1er avril 2014, un séisme d'une magnitude de 8.2 a frappé dans le nord du Chili, près de sa frontière avec le Pérou. Ce séisme a engendré un tsunami d'une hauteur de 2.11 pour la région côtière de Iquique. L'article de Simplement Géologie du 1er avril a décrit ce séisme. Le séisme a été suivi de 6 séismes d'une magnitude supérieure à 6.0 dans les 10 jours suivants.
Source : USGS
La côte ouest de l'Amérique du Sud est une zone active de subduction où la plaque tectonique océanique de Nazca glisse sous la plaque tectonique de l'Amérique du Sud, et fait partie de la Ceinture de Feu du Pacifique. Le mouvement de subduction a également donné naissance à la Cordillère des Andes qui suit toute la côte, du Vénézuela jusqu'à la Terre de Feu.
Toute la côte du Pérou et du Chili subissent régulièrement des séismes de magnitude supérieure à 8.0. 

Liste de quelques séismes récents, d'une magnitude de plus de 8.0 au Chili et Pérou.

  • 27 février 2010 : Magnitude de 8.8 suivi d'un tsunami dévastateur qui a également affecté le nord-est du Japon. Dans la région du centre, près de Santiago, Chili.
  • 15 août 2007 : Magnitude de 8.0 au sud de Lima au Pérou. 
  • 23 juin 2001 : Magnitude de 8.4 dans le sud du Pérou, suivi d'un tsunami local.
  • 30 juillet 1995 : Magnitude de 8.0 suivi d'un tsunami. A eu lieu dans la région de Antofagasta, dans le nord du Chili.
  • 3 mars 1985 : Magnitude de 8.0. Dans la région du centre, près de Valparaiso à Algarrobo, Chili.
  • 22 mai 1960 : Séisme de Valdivia, dans le sud du Chili. Plus important séisme enregistré avec une magnitude de 9.5. Suivi d'un tsunami dévastateur avec des vagues de 25 mètres de hauteur à certains endroits le long de la côte.

Le 11 avril 2014, un séisme de 7.1 a eu lieu au large de la Paouasie-Nouvelle-Guinée, dans la région de Panguna, île de Bougainville. Ce séisme a donné lieu à un tsunami et à des dommages locaux. Plusieurs répliques d'un magnitude supérieure à 6.0 ont eu lieu jusqu'en mai.
Source : USGS
Le contexte tectonique de la Papouasie-Nouvelle-Guinée est complexe. Plusieurs microplaques existent et intéragissent entre elles le long de frontières divergentes, convergentes et transformantes.
Dans la région de l'île de Bougainville, la micro-plaque de la mer de Solomon glisse sous la plaque du Pacifique. Le séisme du 11 avril s'est déroulé à la frontière de ces deux plaques.
Source : Oregon State University

Autres séismes d'avril 2014 
MAI

Séisme de la mer Égée, Grèce - 24 mai 2014

Le 24 mai, un séisme d'une magnitude de 6.9 a secoué l'île de Samothraki, dans le nord de la Grèce, tout près de la frontière avec la Turquie. Ce séisme a été décrit en détail dans l'article de Simplement Géologie du 27 mai 2014.
Source : USGS
Le séisme a eu lieu dans l'extension de la faille Anatolienne qui, une fois en Turquie, est en jeu dans plusieurs séismes dévastateurs. Ces séismes ont lieu près de la surface et implique un déplacement horizontal important des morceaux de part et d'autre de la faille transformante.

Séismes importants le long de la faille Anatolienne.
  • 12 novembre 1999 : magnitude de 7.2, situé à Düzce.
  • 17 août 1999 : magnitude de 7.7, situé à Izmit, 100km à l'est de Düzce
  • 22 juillet 1967 : magnitude de 7.1, situé près de Mudurnu
  • 1er février 1944 : magnitude de 7.2, près de Gerede, province de Bolu
  • 26 novembre 1943 : magnitude de 7.2 près de Tosya
  • 27 décembre 1939 : magnitude de 7.8, dans la province de Erzican.
Autre séisme de mai 2014

  • 5 mai : magnitude de 6.1, près de Chiang Rae dans le nord de la Thailand. Plus important séisme du pays. La faille Mae Chan est la cause la plus probable. Mae Chan serait peut-être en cause dans la chute de la ville de Yonok, il y a 1000 ans, submergée à la suite d'un séisme.

JUIN

Séisme des îles Aléoutiennes, Alaska, États-Unis - 23 juin 2014

Le 23 juin, un séisme d'une magnitude de 7.9 a frappé l'extrémité ouest de l'Archipel des Aléoutiennes en Alaska, près de l'île volcanique de Little Sitkin. Ce séisme n'a pas causé de tsunami.
Source : USGS
Les Aléoutiennes sont une série d'îles volcaniques qui ont été formées par la subduction de la plaque du Pacifique sous la plaque de l'Amérique du Nord le long de la fosse des Aléoutiennes. À cet endroit, la plaque du Pacifique se déplace vers le Nord-Ouest avec une vitesse relative de 75mm/an par rapport à la plaque de l'Amérique du Nord.


La plaque de l'Amérique du Nord comprend une partie de l'Amérique du Nord,
le bloc de Béring (incluant le détroit de Béring, les Aéloutiennes et une partie de l'Alaska)
 et le bloc d'Okhotsk (incluant la péninsule du Kamtchatka en Russie, et une partie du Japon).





mardi 2 décembre 2014

Rétrospective 2014 - Janvier à Mars

JANVIER

Séisme de Masterton, Nouvelle-Zélande - 20 janvier 2015

Le 20 janvier, un séisme d'une magnitude de 6.2 a secoué la Nouvelle Zélande. L'épicentre était situé dans l'île Nord, environ 150 km au nord-ouest de Wellington, également situé sur l'île Nord.
Source : USGS
Le lieu du séisme est représenté par une étoile jaune
Ce séisme, bien que situé près d'une frontière entre deux plaques, n'est pas directement lié à la subduction de la plaque du Pacifique (à l'ouest) sous la plaque de l'Australie (à l'est). La profondeur du séisme (28km) et son mécanisme (faille normale : les deux côtés de la faille s'éloignent l'une de l'autre) indique plutôt un relâchement de pression à l'intérieur de la plaque de l'Australie, plutôt qu'à la jonction entre les deux plaques.

L'une des caractéristiques particulières de cette région est le renversement du mouvement de subduction impliquant les deux mêmes plaques tectoniques. 
  • À l'ouest de l'île Nord, la plaque du Pacifique est celle qui s'enfonce dans la croûte. 
  • Au sud-est de l'île Sud, la plaque de l'Australie est subductée. 
  • Entre ces deux mouvements, une zone de failles transformantes se retrouvent sur l'île Sud : la faille Alpine.
Récents séismes importants en Nouvelle-Zélande.
  • 21 juillet et 16 août 2013 : magnitude de 6.5 et 6.6. C'est deux séismes sont considéré comme un doublet. Ils sont localisés dans la même région (Marlborough à la pointe nord de l'île Sud, au sud de Wellington), ont le même mécanisme de séisme (une forte tendance de décrochement, caractéristique d'une faille de glissement horizontal) et ont une magnitude semblable. Séisme typique de la zone de transition entre les deux subductions.
  • 22 février et 13 juin 2011 : magnitude de 6.1 et 6.0. Situés à moins de 10km de la ville de Christchurch, ces deux séismes ont causé beaucoup de dommage à la ville. Entre les deux séismes, plusieurs autres répliques ont été ressenties mais celle du 13 juin est la plus importante. Ces séismes sont eux-même des répliques du séisme du 3 septembre 2010 (magnitude 7.0). Séismes situés dans une zone de failles transformantes, accommodant le renversement de subduction.
  • 3 septembre 2010 : Magnitude 7.0, localisé près de Darfield, à l'ouest de Christchurch

Séisme de Lixourion, Grèce - 26 janvier 2014

Le 26 janvier, un séisme d'une magnitude de 6.2=1 a secoué l'ouest de la Grèce.



Ce séisme s'est produit dans une zone de faille transformante qui sépare la Grèce d'ouest en est et qui va rejoindre, le long d'une trajectoire imprécise, la Faille Anatolienne-Nord en Turquie.

Pour en savoir plus, l'article de Simplement Géologie du 28 janvier comporte plus d'informations et un contexte géologique à cet événement.

FÉVRIER

Séisme de Yutian, Chine - 12 février 2014

Le 12 février, un séisme d'une magnitude 6.9 a secoué le plateau du Tibet, dans sa partie nord, en Chine. Ce séisme a eu lieu dans le contexte tectonique complexe du plateau du Tibet.
Source : USGS
Le plateau du Tibet s'est soulevé grâce à la collision de la plaque de l'Inde avec la plaque Eurasiatique. Cette collision ayant toujours lieu, toute la région des Hymalayas, le plateau du Tibet et leurs environs sont affectés et actifs. Les séismes sont fréquents, importants et souvent très proche de la surface ce qui peut causer beaucoup de dégâts.
Le séisme du 12 février a eu lieu dans un système de failles transformantes, où les deux côtés des failles glissent les unes contre les autres. Ces failles permettent d'accomoder le soulèvement de la croûte et les mouvements de rotation que la collision cause dans la région.
Séisme de la mer des Caraïbes, ouest de la Barbade - 18 février 2014

Le 18 février, un séisme d'une magnitude de 6.5 a secoué les Petites Antilles. Cet événement a été décrit en détails dans l'article de Simplement Géologie du 25 février 2014.
Source : USGS
Ce séisme, qui n'a causé aucun tsunami, est survenu dans le contexte de la subduction de la Plaque de l'Amérique du Nord (à l'est) sous la Plaque des Caraïbes (à l'ouest). Cette convergence entre deux plaques a donné naissance à une série d'îles volcaniques dont plusieurs volcans sont très actifs : Pelée (La Martinique), Soufrière Hills (Montserrat), Soufrière (St. Vincent et les Grenadines).

MARS

Séisme de Ferndale, Californie, États-Unis - 9 mars 2014

Le 9 mars 2014, un séisme d'une magnitude de 6.8 a secoué la côte de la Californie. Ce séisme a été décrit en détails dans l'article de Simplement Géologie du 11 mars 2014.

Source : USGS
Ce séisme s'est produit sur la plaque tectonique de Juan de Fuca (qui glisse sous la plaque de l'Amérique du Nord), tout près du point triple où commence la Faille de San Andreas. Celle-ci, qui court tout le long de la Californie, est une faille transformante où la plaque de l'Amérique du Nord (est) glisse le long de la plaque du Pacifique (ouest).
Le séisme du 9 mars a eu lieu à l'intérieur de la plaque de Juan de Fuca, le long d'une faille transformante. Il n'a pas causé de tsunami car le mouvement s'est fait le long du plancher océanique et n'a pas déplacé l'eau en hauteur.

Séisme de Iquique, Chili - 16 mars 2014

Le 16 mars 2014, un séisme d'une magnitude de 6.7 a eu lieu au large du Chili, dans l'océan Pacifique.
Source : USGS
Ce séisme est le premier membre d'une série d'importants séismes ayant culminé avec celui du 1er avril d'une magnitude de 8.2.
La côte ouest de l'Amérique du Sud est géologiquement très actif. La plaque tectonique de Nazca, se situant sous l'océan Pacifique, glisse sous la plaque de l'Amérique du Sud le long de la faille de subduction.

Autres séismes précurseurs en mars 2014
  • 17 mars : 6.2
  • 22 mars : 6.2
  • 23 mars : 6.0












mardi 23 septembre 2014

Séisme de Guam - 17 septembre 2014

Le 17 septembre 2014, un séisme d'une magnitude de 6.7 a eu lieu au large de l'île de Guam, dans les Iles Mariannes. Dû à la profondeur du séisme (plus de 140km), les risques de tsunami sont minime et seuls quelques glissements de terrain ont été rapportés. La localisation du séisme est à l'ouest de Guam, sur la plaque océanique de la Mer des Philippines.
Guam est une île volcanique formée par la réunion de deux volcans maintenant non actifs.
Source : USGS 
L'île de Guam est situé en bordure de la Ceinture de Feu du Pacifique. Elle fait partie de l'arc volcanique des îles Mariannes qui ont été crées par la subduction de la plaque océanique du Pacifique (à l'est) sous la plaque océanique de la Mer des Philippines (à l'ouest).
Cette convergence océanique-océanique a donnée naissance à la fosse des Mariannes, la fosse océanique la plus profonde sur la planète.
Deep Challenger, le point le plus profond de la fosse, est situé à 306km au sud-ouest de Guam.
Source : Oregon State University
Les îles Mariannes sont un cas typique d'un arc volcanique derrière une zone de subduction, avec plusieurs volcans actifs (Pagan, Farallon de Pajaros).
D'autres exemple d'îles volcanique

  • la plaque du Pacifique et la plaque de l'Amérique du Nord (Aléoutiennes, Alaska), 
  • entre la plaque de l'Amérique du Sud et la micro-plaque de Sandwich (les îles Sandwich du Sud, entre l'Amérique du Sud et l'Antarctique),
  • entre la plaque des Caraïbes et la plaque de l'Amérique du Sud (les Petites Antilles)


Source : OSU
Arc volcanique des Îles Mariannes. Guam se situe au sud.









mardi 2 septembre 2014

Volcan Bardarbunga - Islande

Bardarbunga - Islande

Entre le 21 août et le 1er septembre 2014, 18 séismes de magnitude supérieure à 4.5 ont secoué la région du volcan Bardarbunga en Islande. Le volcan lui-même est entré en éruption, sous la calotte glaciaire Vatnajökull, le 23 août.
Une première éruption le long d'une fissure volcanique est survenue le 29 août et n'a duré que quelques heures. La dernière éruption a eu le 30 août, le long d'une fissure volcanique, et est toujours en cours au moment de cet article.
Source : USGS
La fissure volcanique a une longueur de 1.5km et se situe au milieu du Holuhraun. Au lieu de s'écoulé du sommet du volcan ou d'un cône volcanique sur l'une de ses pentes, la lave s'écoule d'une longue fissure et l'éruption est habituellement effusive (la lave est fluide et s'écoule sans problème) plutôt qu'explosive.
Fissure Volcanique dans le Holuhraun
Benedikt Gunnar Ofeigsson, Icelandic Met Office
Le Holuhraun est un désert de lave causé principalement par les coulées de lave du volcan Bardarbunga et est situé au pied de la plus importante calotte glaciaire d'Islande, le Vatnajökull.

Contexte géologique
L'Islande est situé au dessus d'un point chaud, tout comme Hawaii. Cependant, l'Islande est un cas exceptionnel puisque que le point chaud est situé exactement sur la dorsale Médio-Atlantique qui sépare la plaque de l'Amérique du Nord de la plaque Eurasiatique.
Source : USGS
La ligne en violet représente la dorsale médio-atlantique
La dorsale médio-atlantique est la continuité temporelle du rift ayant séparé les Amériques de l'Eurasie et de l'Afrique. Le long de la dorsale, du magma remonte à la surface et produit de la nouvelle croûte océanique à chaque plaque de part et d'autre, les poussant dans le même mouvement.
Source : P.A. Bourque
Diagramme d'une dorsale océanique. Le magma (en rose) remonte à la surface du plancher
océanique et en se refroidissant, crée de la nouvelle croûte océanique.
Un point chaud est un endroit où un point de chaleur se produit dans le manteau et cause la fusion du matériel. Le matériel fondu remonte à la surface de la croûte et forme un volcan localisé.

Ces deux événements géologiques font de l'Islande un endroit propice aux volcans.

Volcan Bardarbunga
Le volcan Bardarbunga est situé à la junction des trois "branches" de la dorsale médio-atlantique se trouvant sur l'île. Ce volan et 6 autres se retrouvent sous la calotte glaciale la plus importante d'Islande : le Vatnajökull.
Source : Wikipedia
Les zones grises représentent les calottes glaciaires.
Malgré que les fissures volcaniques associées à ce volcan soient principalement effusive, le volcan lui-même est principalement explosif. Ceci, combiné à la calotte glaciale, peut causé beaucoup de dommage en cas d'éruptions : panache volcanique (composé de cendres et de gaz volcaniques pouvant causer des problèmes à l'aviation), la fonte d'une partie du glacier et inondation des zones adjacentes, etc.
La dernière éruption confirmée du volcan remonte à 1910, cependant l'activité volcanique associée à ce volcan a augmenté au cours des 7 dernières années, avec un léger répit suite à l'éruption de Grimsvötn en 2011. Grimsvötn et Bardarbunga interagissent l'un avec l'autre.

Pour en savoir plus
Icelandic Meteorological Office
Bardarbunga sur Global Volcanism Program du Smithsonian Institution
L'Islande - Énergie et Géologie - Simplement Géologie

mardi 26 août 2014

Séisme de Napa, Californie, États-Unis - 24 août 2014

Un séisme d'une magnitude de 6.0 a frappé dans la région de la baie de San Francisco, en Californie. Ce séisme a eu lieu dans une zone où les sols sont très sensibles aux vibrations car ils sont formés de matériaux souples et mous, comme de la boue et remblais. Dans ces conditions, un séisme peut causer des affaissements de sol, des glissements de terrain et des dommages associés à des mouvements de plus grandes amplitudes.
Source : USGS
Contexte Tectonique
Le séisme a eu lieu dans le contexte du glissement de la plaque du Pacifique contre la plaque de l'Amérique du Nord, un mouvement qui a donné naissance à plusieurs systèmes de failles dont la plus connue étant celle de San Andreas. Celle-ci, située la plus à l'ouest des failles, est considérée comme la frontière entre les deux plaques.
Source : USGS
La plaque du Pacifique se déplace vers le Nord-Ouest relativement à la plaque de l'Amérique du Nord.
Les autres failles, tout aussi actives, servent à accommoder le mouvement entre les deux plaques tectoniques et la pression qui en résultent sur les blocs de roches.
La majorité des failles dans la région sont des failles transformantes, c'est à dire que les deux blocs de chaque côté glissent l'un contre l'autre, regroupées dans des groupes de failles appelés "système".
Source : USGS
Le séisme de Napa a eu lieu près de la faille de Napa Occidentale, entre deux systèmes de failles très actives : Concord-Green Valley à l'est et Hayward-Rodgers Creek à l'ouest. Plus à l'ouest, le système de la faille de San Andreas est le système en cause lors du tremblement de terre de San Francisco de 1906 (18 avril).
Dans les 24 heures suivant le séisme du 24 août, plus de 125 séismes mineurs ont secoué la région.

lundi 11 août 2014

Volcan Kuchinoerabu-Jima - Îles Osumi, préfecture de Kagoshima, Japon

Le 3 août 2014, une éruption volcanique, avec un panache de cendre et une coulée pyroclastique, a eu lieu sur l'île de Kuchinoerabu, au Japon. Cette éruption s'est produite près de 34 ans après sa dernière éruption volcanique.
Les éruptions de Kuchinoerabu-jima sont habituellement de courtes durées et celle du 3 août s'est calmée en quelques jours.
Source : Google Maps
L'île de Kuchinoerabu est composé de trois jeunes cratères actifs : Furu-Take, le cratère le plus élevé, Shin-Take, le cratère le plus jeune et Noike. L'éruption du 3 août s'est situé près de Shin-Take.
L'île de Kuchinoerabu est située sur la Ceinture de Feu du Pacifique, là où la plaque des Philippines glisse sous la plaque Eurasiatique. Cette situation permet à une ligne de volcans de se développer derrière cette frontière tectonique car la plaque chevauchée se brise (causant des séismes) et fond (causant les volcans) en s'enfonçant dans le manteau.
Source : Montessori Muddle
Situation tectonique simplifiée du Japon (le cercle rouge indique la localisation du séisme du 11 mars 2011)
En regardant la carte des volcans du Japon, le volcan Kuchinoerabu-jima est situé tout près du volcan Sakura-jima, un volcan décade et le volcan le plus actif du Japon.

Pour en savoir plus...
Kuchinoerabu-jima à Smithsonian Institution - Global Volcanism Program