mardi 28 janvier 2014

Séisme de Lixourion, Grèce - 26 janvier 2014

Le 26 janvier 2014, un séisme d'une magnitude de 6.1 a ébranlé la région de Lixourion, dans l'ouest du pays. Ce séisme a été suivi de plusieurs répliques ayant des magnitudes variant entre 4.5 et 5.4.
Source : USGS
Ces séismes se sont produits dans la zone d'une faille transformante qui sépare la Grèce d'est en ouest. Cette faille transformante, à la trajectoire imprécise, se poursuit en Turquie sous le nom de "Faille Anatolienne-Nord", une faille très active qui a vu sept séismes d'une magnitude supérieure à 7.0 depuis 1939. Cependant, l'activité de la faille Anatolienne-Nord (à l'est de la Grèce) et celle de la faille transformante de Cefalonia (à l'ouest de la Grèce) agissent indépendamment l'une de l'autre.
Source : Corinth Rift Laboratory
La zone touchée par les séismes est dans une zone qui relie deux mouvements de subduction :
1) la plaque Africaine glissant sous la micro-plaque Égée au sud (le long de l'arc hellénique)
2) la microplaque Adriatique (entre la Grèce et l'Italie) glissant sous la plaque Eurasiatique

En fait, le séisme de 6.1 a une forte composante transformante, impliquant que la faille transformante et ses failles associées sont en cause. Ses répliques ne sont que des mouvements d'accommodation sur les failles adjacentes. D'ailleurs, la faible profondeur du séisme (environ 12km) fait également pencher en faveur de la faille transformante (un séisme associé aux zones de subduction aurait été beaucoup plus profond à cet endroit).

Séisme de Fitiai, Grèce - 11 mars 2013

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire