mardi 29 avril 2014

Séisme de Port Hardy, Colombie-Britannique, Canada - 23 avril 2014

Le 23 avril 2014 (heure locale), un séisme de 6.6 a frappé au large de l'île de Vancouver. Ce tremblement de terre a été suivi d'une réplique de 5.0 quelques minutes plus tard.
Source : USGS
Ces deux séismes se sont produits sur la plaque de l'Amérique du Nord et n'a pas généré de tsunami. Les analyses sismologiques indiquent que la cause de ce séisme est un déplacement le long d'une faille transformante, c'est à dire que les deux côtés de la faille ont glissé l'une contre l'autre et n'ont pas entrainé de mouvement en hauteur de l'eau, ce qui aurait pu causer un tsunami.

Contexte géologique
L'île de Vancouver se trouve à la frontière entre la plaque de l'Amérique du Nord (sur laquelle elle se retrouve) et la micro-plaque de Juan de Fuca. Plus à l'ouest, il y a la plaque du Pacifique.

Dans cette région, trois plaques principales créent trois types de frontière tectonique puisque les trois plaques bougent de façons différentes.
Source: NRCAN
  1. Faille Divergente où deux plaques s'éloignent l'une de l'autre : La plaque du Pacifique se dirige vers l'ouest-nord-ouest et s'éloigne de la micro-plaque de Juan de Fuca. Ceci a donné naissance à une dorsale où de la nouvelle croûte océanique se crée.
  2. Faille transformante où deux plaques glissent l'une contre l'autre : La plaque du Pacifique rencontre la plaque de l'Amérique du Nord au nord et au sud de la plaque de Juan de Fuca. Au nord, la faille prend le nom de "Faille de la Reine Charlotte", et au sud, le nom de "Faille de San Andreas".
  3. Faille convergente ou de subduction où une plaque glisse sous l'autre : La micro-plaque de Juan de Fuca glisse sous la plaque de l'Amérique du Nord à raison de 40mm/année. Cette subduction le long de la "Zone de Subduction des Cascades" a donné naissance à la chaîne volcanique des Cascades dont certains membres connus sont les Monts St Helens, Mont Baker, Mont Garibaldi et le Mont Rainier.
De plus, la micro-plaque de Juan de Fuca peut être subdiviser en trois plaques qui ont des caractéristiques particulières et qui sont séparées par plusieurs fractures aux comportements transformants. Au nord, Explorer; au centre, Juan de Fuca; au sud, Gorda. 

Dans le cas du séisme du 23 avril, celui-ci a eu lieu dans le prolongement de la frontière transformante entre les plaques de Explorer et de Juan de Fuca, sous la plaque de l'Amérique du Nord.


Pour en savoir plus...

Séisme de Bella Bella, Colombie-Britannique, Canada - 3 septembre 2013
Séisme près de Port Hardy, Canada - 8 novembre 2012

lundi 28 avril 2014

Publication - Nouveau minéral découvert : Putnisite

Nommé en l'honneur du Dr Christine Putnis et du Pr Andrew Putnis, la Putnisite est un nouveau minéral dont la description complète vient d'être présentée au publique.

Ce minéral a été découvert dans la mine de Armstrong, sur la péninsule de Polar Bear, en Australie Occidentale. Son nom et sa description sommaire ont été approuvés par l'Association Internationale de Minéralogie (International Mineralogical Association - IMA) au mois de mars 2012 sous le numéro officiel IMA-2011-106. (2011 indique l'année où la Putnisite a été proposé au IMA).
Plusieurs nouveaux minéraux sont découverts régulièrement. Ce qui fait de la Putnisite un minéral exceptionnel est son unicité. Sa composition chimique (qui comporte du Strontium, du Calcium, du Souffre, du Chrome, du carbone, de l'oxygène et de l'hydrogène) représente un mélange unique d'éléments qui ne se retrouvent pas dans d'autres minéraux identifiés jusqu'à présent.
  • Formule chimique de la Putnisite : SrCa4Cr(CO3)8SO4(OH)16 . 23H2O
Jusqu'à présent, il s'agit du premier minéral qui n'appartient à aucun des groupes minéralogiques connus.

Groupes minéralogiques
  • Élément natif : composé d'un seul élément pur 
    • ex.: souffre (S) , fer (Fe), graphite (C), diamant (C), cuivre (Cu), etc.
  • Silicates : comporte un élément composé de Silice (Si) et d'oxygène (O)
    • ex : Quartz (SiO4), Olivine (Mg,Fe)2SiO4, etc.
  • Oxydes : composé d'oxygène (O) et d'un autre élément
    • ex : Hématite (Fe2O3), Corindon (Al2O3), Quartz (SiO4), eau (H2O)
  • Sulfures : composé de souffre (S) et d'un ou plusieurs métal
    • ex : Galène (PbS), Sphalérite (Zn,Fe)S
  • Sulfates : composé de souffre (S), d'oxygène (O) et d'un ou plusieurs métaux
    • ex : Gypse (CaSO4 . H20)
  • Halogénures : composé d'un métal un d'un halogène (Chlore, Brome, Fluor, Iode, Astate)
    • ex : Sel gemme ou Halite (NaCl)
  • Carbonates : composé d'un métal ou semi-métal, de carbone (C) et d'oxygène (O)
    • ex : Calcite (CaCO3)
  • Phosphates : comporte un élément de phosphore (P) et d'oxygène (O)
    • ex : Monazite (Ce,La,Y,Th)PO4
Caractéristiques de la Putnisite
  • Trait rosé lorsque frotté sur une porcelaine
  • Couleur violacé, transparent
  • Dureté faible (1.5 à 2 sur l'échelle de Mohs, plus tendre qu'un ongle)
  • Cristaux orthorombique (un "cube" dont la largeur, la longeur et la hauteur sont différents)
  • Trois plans de clivage, dont un excellent (lorsque la pierre est cassée, elle suit une cassure linéaire et droite)
  • Au microscope, elle change de couleur selon l'angle (pléochronisme) : bleu-gris pâle, violet pâle et rose pâle

Pour en savoir plus...
Gallerie d'échantillon de Putnisite
Fiche descriptive de la Putnisite (Mindat, en anglais)
Extrait de l'article sur la Putnisite dans le Mineralogical Magazine
Article de Presse

mardi 1 avril 2014

Séisme de Iquique, Chili - 1 avril 2014

Le 1er avril 2014, un séisme d'une magnitude de 8.2 a eu lieu au large de la côté du Chili, tout près de la frontière de ce pays avec le Pérou.

Source : USGS
Depuis environ deux semaines, la région a subit une activité constante avec des séismes d'une magnitude supérieure à 5.0.
Des répliques sismiques sont à prévoir et une secousse de 6.2 a eu lieu moins de 12 minutes après la secousse initiale.

Tsunami

Une alerte de tsunami a été déclenché pour le Chili, le Pérou, l'Écuateur, le Panama et le Nicaragua.
L'entièreté des villages côtiers est demandés car la vague pourrait être de près de 2 mètres de hauteur.

Contexte tectonique

Le séisme a eu lieu le long de la zone de subduction (chevauchement) entre la plaque de Nazca à l'ouest, sous la plaque de l'Amérique du Sud (à l'est). Le séisme a eu lieu sur la plaque de l'Amérique du Sud, à une très faible profondeur de 10km. (La profondeur a été révisé à 20.1km)

Si la profondeur avait été plus importante, le séisme aurait pu être dû au bris de la plaque inférieur dans le manteau. Ce genre de séisme, même lorsqu'ils sont importants, n'ont pas d'impacts importants et ne déplacent pas l'eau de l'océan car la pression et les mouvements sont contenus.

Par contre, dans ce cas-ci, le séisme fut de faible profondeur, ce qui peut entrainer un tsunami. Si la faille en cause dans le séisme bouge horizontalement, la probabilité d'un tsunami est faible. Lorsque un des côtés de la faille se soulève (ou s'affaisse) brusquement, l'eau "suit" le mouvement (une colonne d'eau se déplace) et peut créer une vague qui va donner naissance à un tsunami.

Lors du séisme du 1er avril, la plaque supérieure (Amérique du Sud) subit de très grandes pressions car même si la plaque du Pacifique glisse sous la plaque de l'Amérique du Nord, celle-ci est tout de même poussée par l'autre plaque.

L'une des raisons de ces importants séismes le long de la côte ouest de l'Amérique du Sud est la vitesse de déplacement des plaques. La plaque de Nazca se déplace vers l'est à raison de 80 mm (3 pouces) par année alors que la plaque de Juan de Fuca (dans le Pacifique, au sud-ouest du Canada), en comparaison, glisse sous la plaque tectonique de l'Amérique du Nord de 43 mm par année.

Cette zone de subduction a donné naissance à certains des plus importants séismes enregistrés, dont celui du 27 février 2010 (magnitude de 8.8) qui a eu lieu dans la même région, et le séisme de Valdivia en 1960 (magnitude de 9.5, le plus important séisme jamais enregistré).

Volcan au Pérou

Depuis 2006, le volcan Ubinas, au Pérou, a montré des signes d'éruption volcanique avec des émissions de cendres et l'apparition de fumeroles (petites ouvertures sur les parois du volcan laissant passer de la vapeur et des gaz). Le volcan était en dormance depuis une quarantaine d'année.

Le 1er avril 2014, un état d'urgence a été déclaré dans les villages situés près du volcan.
Le volcan Ubinas est représenté par le cercle orange.
Quoique non reliés, ces deux événements ont eu lieu à moins de 400km l'un de l'autre. Cette proximité, l'importance du séisme et l'instabilité du volcan Ubinas pourraient peut-être faire réagir celui-ci.