mardi 24 juin 2014

Iridescence - Opale et Ammolite

L'iridescence est une propriété qu'on certaines surfaces de changer de couleur selon l'angle d'observation et l'angle de la lumière. Cette iridescence se retrouve à plusieurs endroits : l'effet d'arc-en-ciel vu sur la surface d'une bulle de savon, les ailes de certains papillons, les plumes des oiseaux et à l'intérieur des coquillages.
L'iridescence se retrouve également dans certains minéraux, donnant des effets impressionnants.

L'Opale
Source : Wikipedia
L'opale est un silicate hydraté, c'est-à-dire qu'il possède la même formule chimique que le Quartz (SiO2), mais avec l'addition de l'eau (H2O). Sa formule est donc SiO2 nH2O.
L'opale se forme lorsque une solution d'eau et de sphères de silice se dépose en couche dans des interstices, des failles, des ouvertures de la roche.
Les sphères de silice proviennent de l'érosion de roches riches en silice.
La forme sphérique de la silice est importante car c'est elle qui va donner l'iridescence à l'opale.
Source : Wikipedia
Les sphères vont agirent comme de minuscules bulles de savon. La grosseur des sphères et leurs dispositions géométriques vont affecter la qualité de l'opale, car l'interférence des surfaces sur la lumière ne s'effectuera pas de la même façon.

L'Ammolite

Lorsque la coquille fossilisé de l'ammonite présente une iridescence susceptible d'être mise en valeur, la gemme résultant prend le nom d'ammolite.
L'ammonite était un mollusque disparu il y a 65 million d'année, lors de l'extinction massive du Crétacé-Paléogène (auparavant connu comme l'extinction du Crétacé-Tertiaire). C'est également à ce moment que les dinosaures ont disparu.
Il vivait dans une bande marine qui connectait le Golfe du Mexique à l'océan Arctique lors de la formation des montagnes Rocheuses à l'ouest. Les sédiments provenant de l'érosion des montagnes se sont déposés au fond de cette branche marine, en même temps que les coquilles des ammonites mortes tombaient au fond. (Cet unité géologique prend le nom de Formation de Bearpaw).
Cet endroit se situe actuellement en Alberta.
Source : R.Weller/Cochise College
Ammonite
L'ammolite est composé d'aragonite, le même élément qui forme le nacre des perles. 
Source : R.Weller/Cochise College
Ammonite couvert d'aragonite
L'iridescence provient de la microstructure de l'aragonite qui est déposée sur la surface du coquillage par couches successives et qui réfléchissent la lumière. Plus l'épaisseur d'une couche d'aragonite est grande, plus il y aura du rouge et du vert. Si la couche est mince, les bleus et les violets seront prédominants. 

Source : Gem Lapidary Council News
Les couleurs bleus et violets sont beaucoup plus rare puisque les couches minces sont plus fragiles à l'érosion et au minage. L'ammolite ne se retrouve que dans des carrières dans le sud de l'Alberta, au Canada, alors que des ammonites irridescentes sont trouvées au Madagascar, en Angleterre, au Maroc et en Utah (États-Unis).

Pour en savoir plus
Opal
Ammolite

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire