mardi 16 décembre 2014

Rétrospective 2014 - Volcans et découvertes

Volcans

Sinabung, Sumatra, Indonésie

Le volcan Sinabung, en Indonésie, est entré en éruption en septembre 2013, mais l'activité volcanique a continué toute l'année avec des éruptions en janvier, février et depuis octobre 2014. Un article de Simplement Géologie a été écrit sur ce volcan en janvier 2014.
Le volcan Sinabung se situe en haut à gauche de la carte
Ce volcan est situé sur l'île de Sumatra, en Indonésie, tout près de l'épicentre du séisme de Sumatra-Adaman de décembre 2004. Dans cette région, plusieurs micro-plaque existent pour accomoder les différentes forces et mouvements.
Au large de l'île de Sumatra, la plaque de l'Inde glisse sous la micro-plaque de Burma. L'île de Sumatra, tant qu'à elle, est séparée en longueur par une faille transformante le long de laquelle les volcans, dont Sinabung, se retrouvent.
Source : Smithsonian Institution - Global Volcanism Program
Kiso Ontake, Japon

Le 27 septembre 2014, le volcan Kiso Ontake, est entré en éruption sans aucun signe avant-coureur tel qu'une série de séismes ou un enflement. Ses deux dernières éruptions remontaient à 1991 et 2007 et avaient été mineures et non explosive. L'explosion de septembre 2014 fut une éruption phréatique où l'eau de surface entre en contact avec le magma et se transforme instantannément en vaper. Cette pression cause une explosion de la roche environnante.
Comme il n'y a eu aucun avertissement, plusieurs touristes faisaient un pélerinage au sommet du volcan, causant la mort de plusieurs d'entre eux.
Source : BBC.com
Le volcan Kiso Ontake, le deuxième plus haut volcan du Japon après le Mont Fuji, se situe dans une zone où trois branches d'arc volcanique se retrouvent.
Source : Volcano World
Le Mont Kiso Ontake est le résultat de la fonte de la plaque tectonique du Pacifique sous les plaques de l'Eurasie et des Philippines, en plus d'être à l'endroit où la plaque des Philippines glissent sous la plaque de l'Eurasie.
source : Nippon.com
Le Mont Ontake se retrouve au point triple des volcans de subduction de l'île du Japon.

Découvertes
  • Nouveau minéral : la Putnisite. Ce minéral a créé un nouveau groupe minéralogique par sa composition chimique unique qui regroupe plusieurs éléments ne se retrouvant pas ensemble dans un seul autre minéral.
  • Découverte d'un nouveau minéral terrestre : la Ringwoodite. Ce minéral, ayant la même composition chimique, mais une structure cristalline différente que l'olivine, n'avait été observé jusqu'à présent qu'au coeur de météorite, car elle ne peut se former qu'à l'intérieur de la croûte terrestre. Cette Ringwoodite a également confirmé que la zone de transition (endroit de se formation) contenait des particules d'eau microscopique.
  • Le minéral le plus abondant sur Terre reçoit finalement un nom : Bridgmanite. Même si ce minéral compose 38% du volume total de la Terre, il se retrouve dans le manteau inférieur et est donc extrêmement rare à la surface de la Terre. Il s'agit d'une version extra-dense d'un silicate de magnesium ferreux. Minéral stable à une profondeur de 670km sous la surface, c'est grâce à une météorite que le minéral a pu être étudié et obtenir un nom.
Autres
  • La mission Rosetta : L'orbiteur Rosetta a transporté l'atterrisseur Philae jusqu'à la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko pour en étudier la composition. Malheureusement, comme Philae a rebondit à la surface de la comète, elle s'est retrouvée dans l'ombre et ne réussira à charger ses batteries que lorsque la comète se rapprochera du soleil. Malgré tout, des analyses ont déjà été effectuées par l'atterrisseur.
  • New Horizon se réveille : le 6 décembre, la sonde New Horizon se réveille en vue d'étudier Pluton et ses lunes lorsqu'il les atteindra le 14 juillet 2015. Sa mission terminée, il continuera son chemin pour aller étudier d'autres corps céleste dans la ceinture de Kuiper, au-delà de l'orbite de Pluton.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire