lundi 22 juin 2015

Déménagement et vacances d'été

Je déménage au cours des prochaines semaines, alors il me sera difficile, voir impossible, d'écrire un article hebdomadairement. Je vais donc profiter de la période estivale pour prendre congé et revenir au mois d'août.
Si un événement majeur se produit, je serai naturellement au rendez-vous.
Si vous avez des questions ou des suggestions, n'hésitez pas à me rejoindre par courriel ( catherine à simplegeo . ca ) ou sur la page facebook de Simplement Géologie
Passez un très bon été!
Au plaisir de vous revoir bientôt,
Catherine

mardi 16 juin 2015

Géologie de la semaine - 9 au 15 juin 2015

SÉISME

10 juin 2015 - Calama, Chili

Le 10 juin 2015, un séisme d'une magnitude de 6.0 a frappéà l'intérieur du Chili, tout près de sa frontière avec la Bolivie. D'une profondeur de plus de 100km, ce séisme n'a fait aucun dommage dans la région.
Source : USGS
La côte ouest de l'Amérique du Sud est géologiquement très actif. La plaque tectonique de Nazca, se situant sous l'océan Pacifique, glisse sous la plaque de l'Amérique du Sud le long de la faille de subduction. En règle générale, plus le séisme a lieu loin de la zone de subduction, plus le séisme a lieu à une profondeur élevé, ce qui est consistant avec la profondeur où la connection entre les deux plaques se situe.

L'une des raisons de ces importants séismes le long de la côte ouest de l'Amérique du Sud est la vitesse de déplacement des plaques. La plaque de Nazca se déplace vers l'est à raison de 80 mm (3 pouces) par année alors que la plaque de Juan de Fuca (dans le Pacifique, au sud-ouest du Canada) glisse sous la plaque tectonique de l'Amérique du Nord de 43 mm par année.

Cette semaine dans l'histoire

  • 12 juin 1897 : Assam, Inde (Sud du Bhutan et Nord du Bangladesh)
    • A fait plus de 1500 morts
    • Magnitude de 8.8 (Même magnitude que le séisme du Chili de 2010)
    • A causé des glissements de terrain importants, l'arrêt du flot de certaines rivières, la création de vagues dévastatrices sur d'autre, l'effondrement de la majorité des édifices
    • Plusieurs centaines de répliques dans les mois suivants
  • 15 juin 2015 : Éruption du Mont Pinatubo, Philippines
    • Évacuation de 60 000 personnes habitant près du volcan dans les jours précédent l'éruption
    • Deuxième plus importante éruption volcanique du 20ème siècle après l'éruption du Novarupta (6 au 8 juin 1912) sur la péninsule de l'Alaska, aux États-Unis
    • Pourrait avoir été déclenché par le séisme de 7.7 dans la région de Luzon (situé le long de la même faille) du 16 juille 1990. Il est cependant impossible de confirmé la relation entre ces deux événements.
    • Le gaz relâché par le volcan a causé une diminution des températures dans l'hémisphère nord pendant quelques mois (été et automne). De plus, les émanations ont augmenté la vitesse de destruction de la couche d'ozone au-dessus de l'Antarctique.
    • A causé la destruction de la zone agricole autour du volcan, la mort de plus de 800 000 bétails et volailles.
    • La destruction des villages du peuple Aeta vivant dans l'ombre du volcan a causé une fragmentation de cette société et son assimilation dans les cultures adjacentes.

mardi 2 juin 2015

Volcan Kuchinoerabu-jima - Mont Shin-take - Japon

Entre le 18 et le 22 mai 2015, le volcan Kuchinoerabujima au Japon a montré des signes d'activités avec une incandescence apparente à la nuit autour du cratère Shindake et une activité fumerollique* autour du volcan.

* Fumerolle : petit panache de vapeur sortant du sol.

Cependant, l'éruption volcanique elle-même n'a eu lieu que le 29 mai, dans une explosion spectaculaire qui a projeté des cendres et du matériel volcanique à plus de 9km au-dessus du cratère. Une coulée pyroclastique* s'est écoulée vers le nord-ouest de l'île jusqu'à la mer.

* Coulée pyroclastique : Un mélange de gaz, de cendres et de blocs de tailles diverses, le tout à très haute température (au moins 500°C), qui dévale les pentes du volcan

Contexte géologique
Le volcan Kuchinoerabu-jima est situé dans le sud de l'archipel du Japon, dans l'arc volcanique de Ryuku.
Source : Volcano Discovery
(Tiré de l'article de Simplement Géologie du 11 août 2014.) 
L'île de Kuchinoerabu est composé de trois jeunes cratères actifs : Furu-Take, le cratère le plus élevé, Shin-Take, le cratère le plus jeune et Noike.
L'île de Kuchinoerabu est située sur la Ceinture de Feu du Pacifique, là où la plaque des Philippines glisse sous la plaque Eurasiatique. Cette situation permet à une ligne de volcans de se développer derrière cette frontière tectonique car la plaque chevauchée se brise (causant des séismes) et fond (causant les volcans) en s'enfonçant dans le manteau.
Source : Montessori Muddle