mardi 8 décembre 2015

Rétrospective 2015 - Janvier à Mars

JANVIER

Le plus important séisme :

  • Magnitude de 6.8, Vanuatu, 23 janvier. 
  • Très profond (220 km)
  • Résultat de la collision entre la plaque tectonique du Pacifique à l'est et la plaque de l'Australie a l'ouest. Cette collision force la plaque de l'Australie à s'enfoncer sous la plaque du Pacifique le long de la fosse océanique des Nouvelles -Hébrides.
    Source : USGS
Volcans actifs
  • Russie : Volcan Klyuchevskoy, péninsule du Kamchatka
  • Lyuchevskoi est situé à environ 56° N et 161° E
    • début de l'activité sismique le 19 décembre 2014
    • présence de laves fraiches au 29 décembre 2014
    • panache volcanique le 2 janvier 2015 (8.5km de hauteur)
    • le plus haut et le plus actif volcan de la péninsule
    • résultat de la collision entre la plaque tectonique du Pacifique à l'est qui glisse sous le bloc d'Okhotsk à l'ouest, le long de la fosse océanique de Kuril-Kamchatka
  • Afrique : Pico de Fogo, Cap-Vert
    Source: The University of Texas in Austin
    Source : Smithsonian Institute, Global Volcanism Program
    Localisation de villages à l'intérieur de la caldera de Pico de Fogo
    • Début de l'éruption le 23 novembre 2014
    • Fin de l'éruption le 8 février 2015
    • Destruction de plusieurs villages et infrastructures du pays
    • Résultat du point chaud du Cap-Vert
FÉVRIER

Le plus important séisme :
USGS
  • Zone Chalie-Gibbs, Dorsale Medio-Atlantique Nord
  • 13 février
  • Magnitude 7.1
  • Le long d'une faille est-ouest qui décale l'axe nord-sud de la dorsal médio-atlantique de 350 kilomètres
  • Causé par le glissement des deux côtés de la faille l'une contre l'autre.
MARS

Le plus important séisme:
USGS
USGS
  • Au sud de Kokopo, Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Magnitude de 7.5
  • 29 mars
  • Suivi de plusieurs répliques dont 4 ayant une magnitude supérieur à 5.0
  • Tsunami localisé de 0.5m de hauteur
  • Causé par la collision entre la micro-plaque de Solomon qui est forcée sous la micro-plaque de Bismark Sud.

ANNONCES MAJEURES

Présence d'eau dans le système solaire
Un océan sur Ganymède, une des lunes de Jupiter et autres sources d'eau dans le système solaire. Grâce au téléscope Hubble, les scientifiques ont pu observer l'interraction du champ magnétique de Jupiter sur celui de Ganymède, seule lune de Jupiter a en posséder un. Le champ magnétique de Ganymède cause des aurores qui fluctuaient en contact avec le camp magnétique de Jupiter. Les variations ainsi enregistrées permettraient aux scientifiques de calculer la présence d'eau salée dans un océan d'environ 100km de profondeur sous une couche de glace de 150km.
De plus, des sources hydrothermales auraient été découvertes sur Encelade (une lune de Saturne), une preuve de présence d'eau ailleurs dans le système solaire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire